†La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum †La Malédiction de l'Eternité †
RPG dans une école de combat et de magie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Première intersalle: Cavernes du Graal, suite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Les Sources du Néant -> Le Temple de la Foudre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mr.Event/Vendeur
Gérant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 229
Date de naissance du personnage: 07/07/1270
Race: Humain
Arme(s): le contenu du magasin
d'xp: 44 867
195,93

MessagePosté le: 05/02/2011    Sujet du message: Première intersalle: Cavernes du Graal, suite Répondre en citant

INTERSALLE 1
(Groupe A et B)

Les deux groupes, celui du Labyrinthe en en sortant et celui de la Caverne en progressant, arrivent au même endroit, qui est la seconde partie des Cavernes.
Celle-ci s'annonce plutôt insolite, et peut-être riche en indices...



Au fond de la caverne se trouvent d'énormes cristaux aux reflets bleutés et froids, que vous pouvez contempler de tout votre saoul en montant sur des roches qui semblent de la même matière... A la différence prêt qu'elles ne sont pas animées des mêmes étincelles. Car oui, en observant bien les cristaux, vous remarquerez qu'ils sont traversés par des éclairs puissants d'un bleu ardent qui crépitent dans le vaste silence. S'en approcher de trop serait certainement un risque de trop.
Non loin de là, d'autres choses vous apparaissent: dans un rocher non loin sont gravés les notes suivantes, de façon assez rudimentaire, peu soignée:


"Celui qui outrage Dieu reçoit sa foudre.
Energie récoltée: 1401.32 Junterz par jour Edenien.
Energie consommée: 400.7 Junterz par jour Edenien.
J-58 en jour Edenien, à compter des premiers chants de tambour. Consultez souvent le stock et guettez le son.
"

Et au même moment, le Traqueur qui avait cherché à communiquer plus tôt avec le groupe B apparait près de vous pour vous demander où en est votre réflexion...
Au loin, les Tambours de l'Apocalypse marmonnent une sinistre mélodie...


[Note: ce passage RP est destiné au repos des troupes, n'hésitez pas à faire dormir vos persos, manger, boire, etc.
Deux posts suffiront pour terminer cette étape. On passera ensuite aux salles suivantes.
Note: Oui, les Junterz n'existent pas, ne cherchez pas... XD
Bon jeu!]

Mr.Event
 
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/02/2011    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eöl Khaine
Officier d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 607
Date de naissance du personnage: 13/07/1183
Race: Elfe Noir
Arme(s): Damascus Uchigatana
d'xp: 98 927
162,98

MessagePosté le: 05/02/2011    Sujet du message: Première intersalle: Cavernes du Graal, suite Répondre en citant

Eöl tua du regard le courageux crétin qui avait cristallisé le pilier sans rien demander à personne. Il avait bien vu le regard du gamin pour l'elfe et il avait été pris par un inhabituel sentiment de jalousie à la simple idée qu'elle lui envoya un sourire, un regard ou une crotte de nez, même par mégarde. Il ordonna à son cerveau de se concentrer sur la mission. Bon, au moins, avec l'aide d'Erwan, il avait été en mesure d'exécuter son plan brillant, et une demi tonne de roche avait suffit à tuer le canichezilla qui reposait a présent dans une mare de son propre sang. A la faible lueur de sa lampe de poche ( dont il s'était souvenu qu'elle était dans son sac après le combat ) , les membres du commandos suicide reprenaient leurs souffle. Faram, épuisé, était assis sur un rocher, qu'il ne l'aime ou non, Eöl devait reconnaître que son amant avait bien changé depuis quelques temps, il y avait dans ses yeux une absence, un vide mélancolique insondable, une tristesse viscérale dont il ignorait l'origine, quand à sa magie, Eöl admettait volontiers quelle était impressionnante, malgré le frissons de répulsion que cette idée lui procurait. Erwan était non loin d'ici, Eöl lui envoya un sourire sincère, il aimait ce lycan , illusien ou pas. Opale n'était pas en vue, sans doute en train de se recoiffer dans un coin tranquille, et les autres, et bah … cette fille au cheveux flashy lui inspirait pour le moment un sentiment de neutralité, l'ange, évidemment, un illusien, l'énervait par sa seule présence, il lui couprait volontiers les ailes sur le champs si jamais il n'y avait pas eu les élites présent en même temps. Et donc , le petit dernier, un type bizarre, aux attitudes étranges. Une belle équipe de winners ! Pensa Eöl, un peu désabusé.
Comment les trou du cul d'Arena et d'Illusia voulait il que ça colle entre eux ? Il n'y aurait jamais de cohésion entre eux si ils ne travaillaient pas tout le temps ensemble, point barre. Il ne suffisait pas de rassembler une équipe de killers à l'égo sur dimensionné pour aller chatouiller Dieu himself dans sa demeure (rien que ça !).
Le petit dernier pissait le sang, il allait falloir lui mettre un bandage sinon il se viderait comme une outre, et inconscient ou non, c'était un Arenien, il lui devait assistance, il s'approcha de lui pour lui proposer son aide lorsque le faisceau de sa lampe se figea sur le visage (si délicat et sensible) d'Elza. Cette dernière fixait le blondinet d'un air qu'Eöl ne connaissait que trop bien. Dans la frénésie des combats, il n'est par rare que les Elfes Noirs soient pris d'une soif de sang. Rien a voir avec les vampires évidemment, les Elfes Noirs ne sont pas des animaux, mais quand même. Elza fit un pas vers le blond , le regard fixé sur sa plaie , l'air absent. Il s'interposa devant elle.

« _ Heu, ça va ? Vous devriez vous asseoir mademoiselle... »

Le reste de sa phrase se perdit dans le claquement de la gifle qu'elle lui envoya dans la tronche, le faisant faire un tour complet sur lui même tandis qu'elle se jetait sur le blondinet à deux doigts de faire dans son froc (en tout cas, il en avait l'air). Une tornade blonde passa près de lui dans un courant d'air sentant l'aftershave de marque, et Ekan se retrouva soudain sur elle (enfoiré !) , maitrisant la jeune Elfe dans ses bras puissant. La lutte, indécise, dura quelques minutes avant qu'elle ne semble revenir à la raison, comme étonné de se retrouver ainsi plaquer au sol par une centaine de kilos de muscle. Elle se dégagea, et, comme honteuse, s'éloigna quelque peu du groupe. Ekan soupira et entreprit de rassembler le groupe pour le départ, car il n'était pas sortit de la grotte.
Eöl en profita pour allumer une cigarettes et boire une grande rasade d'eau de sa gourde. Il s'assit sur un rocher , éclairant le reste du groupe de sa torche. Nul conversation n'émargea du néant, ce qui déprima encore plus l'elfe, ce groupe était condamner à la morosité jusqu'à que ce lieu ne soit plus qu'un souvenir, et merde. L'ange qui l'avait attaqué passa devant lui d'un pas trainant. Eöl se leva et lui tapota l'épaule.


« - Hé, le pigeon ! »

L'ange se retourna machinalement. Eöl lui saisit la nuque de sa main droite et lui envoya son front dans le nez, le brisant.

CRAC !

L'elfe tituba en étouffant un cris de douleur, se tenant le visage à pleine main.

« - Ça t'apprendra à reconnaître tes allié de tes ennemis, connard à merde. »

Puis il se retourna pour allez terminer sa clope tranquillement. Si personne ne faisait d'effort pour la cohésion du groupe, pourquoi en ferait il lui, en pur perte en plus ? Il s'installa à coter d'Elza.
Derrière, il entendit Faram intervenir avec ses pouvoirs de soin pour recoller le nez de son potes. Bien.

Silencieux, il observa consœur elfe, une lueur triste dans son regard vert. Elle était magnifique en tout point, un visage de poupée au trait délicat, une bouche au lèvres pulpeuse qui lui rappelaient un peu celles de Pilipa, des taches de rousseur discrètes sur des joues pommées légèrement rouge, un petit nez busqué, et des yeux vert profond encadrer pars des cils noirs. Le reste était du même acabit, remarqua t il en reluquant discrètement ses fesses.
Non loin de là, Faram termina de réparer l'ange au nez brisé, qui le regardais maintenant de fort méchante manière, si ses yeux avaient été des flingues , nul doute qu'il serait mort à cette heure.

Ekan rassembla le groupe en colonne, Elza passa devant car les elfes noires disposent d'une meilleur vue, tandis que Eöl fermait la marche, ce qui lui convenait parfaitement, ainsi, il gardait toujours un œil sur le groupe.

La randonnée dura un temps indéterminé, sous terre, toute notion de temporalité devient vite inutile, la désorientation apparaît après seulement vingt quatre heures sans voir le soleil, et si il n'avait pas eu de montre, il aurait été incapable de dire si il faisait jour ou nuit. Il est intéressant de noter que les premiers signes de phobies apparaissent après une semaine, et la folie après trois semaine sous terre.
Toutefois, sous le commandement expert de leurs deux nourrices, ils ne se perdirent pas, et dans le lointain une source de lumière …

La salle est immense, colossal, de proportions biblique. Des cristaux de la taille d'un immeuble de dix étages s'entasse pèle mêle dans une caverne si haute qu'on en voit à peine le plafond. Il règne ici une ambiance électrique, et les cheveux d'Eöl se dressent sur sa nuque , tandis qu'une forte odeur d'ozone se fait sentir. Le spectacle est à coupé le souffle, tant de majesté, une force brute domine ici, tandis que les cristaux, comme vivants, semble agités, traversés par des flashs de couleurs bleutés qui apparaissent aléatoirement ici et là.

Arrivant d'une autre entrée, le second groupe se déplace d'un pas lent et fatigué, eux aussi, apparemment, ont pas mal dérouillés. Les deux groupe, qui n'en forme plus qu'un, décide d'un commun accord de faire un break, tout le monde s'assoit ici et là et Eöl, gardant son sac sur le dos, décide d'explorer un peu le coin pour passer le temps. Clope au bec, l'elfe se déplace lentement dans l'immense formation géologique né de la puissance d'un dieu fou. Il escalade la paroi à l'aide d'un escalier grossier, se hissant jusqu'au somment. Trente mètre plus bas, il observe le petit groupe qui se repose, remarquant le regard de Faram sur lui, il sourit d'un air carnassier. Gare à tes fesses mon coco.
Flânant un peu, il redescend de l'autre côté du cristal en évitant tout contact avec ce dernier, de près, il lui semble avoir aperçut comme des restes organique calcinées collés à sa paroi, et le cristal en lui même émane une chaleur douce, comme vivant. Pour un peu, il s'attend presque à le voir respirer.
Ses pas le mène jusqu'à une espèce de stèle grossière, ou il remarque une étrange inscription...


Citation:
"Celui qui outrage Dieu reçoit sa foudre.
Energie récoltée: 1401.32 Junterz par jour Edenien.
Energie consommée: 400.7 Junterz par jour Edenien.
J-58 en jour Edenien, à compter des premiers chants de tambour. Consultez souvent le stock et guettez le son."


L'inscription est grossière, comme inscrite à la hâte dans la roche. Ses yeux se plissèrent sous l'effet de la concentration , dans les royaumes de dieu, rien n'arrivent jamais par hasard, jamais.

« Alors, qu'en pense tu ? »

Eöl se retourne et tombe nez à nez avec un traqueur inconnu, qui le fixe d'un regard interrogateur.

«  Je dirais que c'est un genre d'avertissement, la première phrase est assez clair, cette histoire d'énergie par contre est assez obscur à mes yeux, qu'est ce qu'un Junterz ? On dirait une unité de mesure empirique, il faudrait pour voir la convertir en un équivalent connue, comme nous sommes dans le temps de la foudre, je dirais le Volt, l'ampère, le Watt ou même le Tesla si on parle de champs magnétique. Ce J-58 est aussi très étrange, à partir de quand ? De même que le jour Edenien. Si vraisemblablement, cela se rapporte à L'Eden, une référence au royaume de Dieu, mais un jour Edenien est il aussi long qu'un jour sur le Velm ? Je l'ignore. »

Dans le lointain, comme un bruit, les oreilles de l'elfe frémissent.

«  Dites, vous n'entendez pas un truc bizarre ? »

bom bom bom bom bom bom bom bom bom bom …

Le regard de l'elfe se tourne lentement vers l'inscription.


Citation:
J-58 en jour Edenien, à compter des premiers chants de tambour. Consultez souvent le stock et guettez le son.

_________________


|Eöl Khaine|
Officier Assasin

For 13 Agi 19 Sag 17 Déf 11 End 11

Revenir en haut
Raphaël
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2009
Messages: 177
Date de naissance du personnage: 16/11/1284
Race: Belzeroth
Arme(s): cape
d'xp: 75 751
427,97

MessagePosté le: 13/02/2011    Sujet du message: Première intersalle: Cavernes du Graal, suite Répondre en citant

Je sens mon corps las. Il refuse de bouger. D'un côté ce n'est pas plus mal, car je commence dès lors à m'assoupir tranquillement dans un coin. Le calme de ce lieu jure avec l'agitation de son prédécesseur. Lentement, Morphée m'enveloppe de ses bras en même temps que mon dos glisse le long du muret sur lequel je me suis adossé. Je me fiche de rencontrer un sol dur et froid, seul m'importe une cure de sommeil afin de récupérer de ses tremblements qui m'assaillent, depuis mon rodéo sur ce monstre de foudre. Contre toute attente, ma tête ne heurte pas le sol, mais, à la place, une paire de jambe, me semble-t-il, s'y est substituée. Cela ne fait rien, je m'en servirai d'oreiller quoiqu'en dise le propriétaire de ses guibolles. Ma respiration se radoucie, mes muscles crispaient se détendent, mon cœur entame un rythme plus serein. Je me sens bien, je me laisse petit à petit emporter dans le monde des rêves...

bom bom bom bom bom bom bom bom bom bom …

Quel est ce bruit intempestif ? Qui ose me tirer du sommeil que j'allais atteindre ? Certes l'occasion de s'assoupir paraissait trop belle pour être vrai, cependant, l'espace d'un instant j'y crus. Une peine perdue. Mes yeux se froncent, j'émets un grognement de mécontentement, bien que ce ne soit pas dans mes habitudes, et puis doucement mes paupières se soulèvent. Brusquement, la lumière reflétait par ces cristaux bleutés établit un contraste fulgurant par rapport à la caverne que nous traversâmes quelques temps auparavant, de telle sorte qu'elle m'agresse littéralement mes prunelles encore habituées à l'obscurité de tout à l'heure. Je ne dis rien, je ne bronche pas, aucune expression ne passe sur mon visage, mais bon sang que c'est désagréable, je ne peux juguler plusieurs clignements de paupières. De vives douleurs me reprennent aussitôt, en particulier au niveau de mon nez. Cet elfe noir n'y est pas allé de main morte, je ferais mieux de prendre mes distances vis-à-vis de ce psychopathe avant qu'il ne fasse de moi sa prochaine victime. Néanmoins, j'aimerais beaucoup lui rendre la monnaie de sa pièce. Je contemple encore un moment la salle aux cristaux bleutées afin que mes yeux s'accoutument à la lumière puis décide, finalement, de me relever. Une voix que je reconnais s'élève à côté de moi. Tournant la tête, j'aperçois Faram qui, un léger sourire en coin, me demande si ses jambes avaient été confortables. Je ne sais quoi répondre, j'ouvre la bouche, mais rien n'en sort ; bizarrement je me sens affreusement gêné. Mon silence semble amuser mon colocataire qui en profite alors pour me vanner brièvement. Plus la quête avance moins j'arrive à comprendre cet individu, tantôt il m'effraie, tantôt il me stresse ou encore m'enlace dans un élan d'affection avant de me soigner les naseaux. L'adjectif "étrange" ne me suffirait pas pour le décrire. Voulant profiter de l'occasion offerte, je tente d'engager une conversation avec l'ondin.

J'écarte les lèvres et cherche, par tous les moyen, à en faire sortir un son quelconque lorsque, soudain, on m'interpelle.

« - Toi, le blond là-bas, viens voir ! »

Je fais volte-face puis pose mon regard sur un traqueur. Que fait-il ici ? Que me veut-il ? Me torturant l'esprit avec ces questions, je m'approche de l'homme en noir.

« - J'ai interrogé la plupart des élèves sur ce qu'il pensait du temple de la foudre, donne-moi ton avis après avoir lu ceci ! »

L'encapuchonné me montre alors un rocher vers lequel je dois me diriger. D'un pas trainant, je marche en observant les élèves dispersaient sur le passage ; certains dorment, malgré le vacarme causait par le tambour, d'autres mangent, parmi eux, je distingue mon frère en grande conversation avec Elza et ... l'assassin d'Aréna. Arrivé à la hauteur de la pierre, j'y trouve des inscriptions gravées dessus :



"Celui qui outrage Dieu reçoit sa foudre.
Energie récoltée: 1401.32 Junterz par jour Edenien.
Energie consommée: 400.7 Junterz par jour Edenien.
J-58 en jour Edenien, à compter des premiers chants de tambour. Consultez souvent le stock et guettez le son."


Instinctivement, ma main attrape une mèche afin de jouer machinalement avec. Je ferme mes yeux et commence à méditer sur tout ce qui s'est passé jusqu'alors, après tout, l'hypothèse se doit de prendre en compte l'ensemble des événements vécus depuis que nous avions foulé ce sol.
Tout d'abord, il y a ce dragon qui, étrangement, ne s'est pas jeté sur nous ; pourtant, la logique voudrait qu'il soit un gardien de cette source du néant, autrement il aurait dû attaquer. Sa passivité face à notre venue signifie donc qu'une autre mission lui incombe. Probablement, la protection d'une chose quelconque dont il ne doit absolument pas se séparait. En ce qui concerne les monstres croisés dans les escaliers ; ceux-ci présentaient des câbles reliés à rien du tout, cependant on pouvait supposer qu'ils recevaient de l'énergie d'une source plus éloignée. Peut-être ce que garde le dragon. Vient maintenant, la question de la caverne. Le toutou de foudre assurait sans nul doute la protection de ce lieu, je ne pense pas que son importance importe énormément aux hypothèses actuelles. Enfin, il y a cette inscription gravée dans la roche.

"Celui qui outrage Dieu reçoit sa foudre."

A l'évidence, ceux « qui outrage Dieu » c'est nous, en conséquence nous allons être châtié. Dans bon nombre de mythe la foudre apparaît comme l'Arme de Dieu. Arme ... arme ... arme ... Se pourrait-il que ce temple abrite une telle chose ? Pourquoi pas.

"Energie récoltée: 1401.32 Junterz par jour Edenien.
Energie consommée: 400.7 Junterz par jour Edenien."

A première vue, ce temple accumule régulièrement une masse non négligeable d'énergie. Par ailleurs, une partie de celle-ci se voit drainée. Il y a donc de la vie dans ce lieu et, selon l'écriture, une forme de vie intelligente, sans doute des ouvriers accompagnés de supérieur ; peut-être plus. De plus, on pourrait penser que, si arme il y a, cela servirait à l'alimenter.


"J-58 en jour Edenien, à compter des premiers chants de tambour. Consultez souvent le stock et guettez le son."
Un compte à rebours, aucun doute la-dessus. Le temps avant que la supposé arme soit opérationnelle ? Reste à savoir quand il a commencé. Le message étant antérieur à notre venue, il se peut que le ce qui se prépare soit déjà en marche ou, dans le pire des cas, sur le point de commencer.
Je cumule l'ensemble de mes pensées, retrouve le traqueur et lui fait un rapport synthétique de mes hypothèses qu'il écoute attentivement, sans m'interrompre. Une fois mon discours terminer, l'homme encapuchonné s'adresse haut et fort à l'assemblée d'élèves ainsi qu'aux élites.

« - Bon, la pause est finie, bande de tire au flanc, reformez vos groupes et magnez-vous le cul de continuer votre mission ! »

Sans dire un mot de plus, le traqueur nous laissa pour disparaître parmi les cristaux bleutés. Péniblement, nous suivîmes ses instructions. La quête allait reprendre son rythme enfiévré.

_________________
Si nous pouvons tuer par amour, nous pouvons aussi sauver par haine.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/02/2018    Sujet du message: Première intersalle: Cavernes du Graal, suite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Les Sources du Néant -> Le Temple de la Foudre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.