†La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum †La Malédiction de l'Eternité †
RPG dans une école de combat et de magie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chambre n°1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> Illusia -> Les chambres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Réceptionniste
Gérant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2008
Messages: 13
Date de naissance du personnage: 18/10/1270
Race: Humain
Arme(s): Stylo et clés
xp: 103
Moyenne d'xp: 7,92

MessagePosté le: 15/02/2018    Sujet du message: Chambre n°1 Répondre en citant

Chambre n°1

Cette chambre dispose de quatre lits simple, une bibliothèque, une armoire de rangements divisée en quatre compartiments, un bureau, une salle de bains/toilettes.

- Erwan Silver, Lycan
- Faram Derol, Ondin
- Pilipa Ni'ihau, Caemélidé
- Raphaël Nihilz, Belzeroth

_________________
La Réceptionniste n'est pas une rpgiste, merci de ne pas la jouer.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/02/2018    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pilipa
Eleve d'Illusia

En ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 274
Date de naissance du personnage: 14/08/1286
Race: Caemélidé
Arme(s): Lames de jet câblées
xp: 74 270
Moyenne d'xp: 271,06

MessagePosté le: 12/04/2018    Sujet du message: Chambre n°1 Répondre en citant

[HRP]
Je rattrape mon retard. Chronologiquement, ce post se situe entre mon abandon de formation et la quête Seuls au monde.


Encore endormie, la jeune caméléon se blottit sous la caresse douce qui survole son crâne. Elle émerge, difficilement, pour se retrouver dans l'infirmerie, entourée d'une soignante et d'un visage plus ou moins familier.

« Alex ? »

Elle se redresse, incrédule, pour mieux contempler son mentor qu'elle n'a plus vu depuis son arrivée, il y a quatre ans.

« Alex, c'est bien toi ? Je croyais ne plus te revoir... »

Le quarantenaire, mal à l'aise, lui répond d'un regard dépeint de honte, de gênes et de tendresse. Ses cheveux, gagnés par la calvitie et les mèches grisonnantes, s'entortillent entre ses doigts ravinés pendant que son visage, marqué par de nouvelles rides et balafres, s'articule maladroitement pour esquisser un sourire peu assuré. Sa main occupée rejoint bientôt sa consœur, jointes contre l'anxiété, avant de chercher les doigts de la jeune femme. Le lien, enfin renoué, investit la sorcière d'émotions débordantes qu'elle déverse, à chaudes larmes, contre son épaule. D'abord dépourvu, le vieil élite referme bientôt sa prise pour enlacer l'illusienne, et lui murmurer à l'oreille « Je suis là, je suis de retour... » pour consoler sa peine.
Calmement, l'infirmière impassible signale son départ avant de quitter, discrètement, le pavillon.
Apaisée, la sorcière se relève, doucement, pour sécher son visage embrumées et découvrir à son ami un sourire timide mais rayonnant. Un long silence permet à leurs âmes de converser du regard tandis qu'une chaleur tranquille empreint leur échange.


« Je suis content de te revoir, Pili... J'aurais aimé cependant te retrouver en d'autres circonstances... »

Étonnée, la sorcière comprend avec du recul la raison de leur retrouvaille, et celle de la tristesse qui se cache dans son regard. Les derniers souvenirs d'une entrave tentaculaire et fongique viennent ternir l'expression ravie qui compose son visage. Son réveil dans un lit d'infirmerie signe la fin précipitée de sa formation. En d'autres termes, elle a échoué.

« Je ne veux pas t'inquiéter, mais je dois te prévenir : les écoles ne sont pas indulgentes, comme tu le sais...
-Qu'est ce qui va m'arriver ?
-Ça, je ne le sais pas encore... Mais tu dois t'y préparer. Tu risques d'être confrontée à l'impossible.
-Mais qu'est ce que je dois faire alors ?
-Pour l'instant, repose toi. Tu vas en avoir besoin. Ensuite... Je vais faire ce que je peux. Mais comme je te l'ai dit : prépare-toi, à tout. »

Cette fois, le silence est totale. Chacun regarde un point fixe pour encaisser le coup. L'élite, enfin, se lève :

« Je dois y aller Pili. Je... je suis content de t'avoir revu, malgré...
-Alex ?
-Oui ?
-Est ce que je vais bientôt te revoir ?
-...
-Est ce que tu vas encore disparaître ?
-Non, Je... Je ne sais pas quand... Mais je reviendrais. D'accord ?
-Tu me le promets ?
-Je te le promets. »

La jeune femme se lève subitement pour déposer un baiser sur la joue du mentor, qui, toujours surpris par ses gestes affectueux, esquisse un sourire, avant de quitter l'infirmerie sous son regard chaleureux. Pourtant, lorsqu'il disparaît, le visage du caméléon se recompose : l'inquiétude et la tristesse la gagne.




Morose, elle pénètre la réception pour découvrir le guichet vide. S'approchant du promontoire pour appuyer sa tête et ses bras contre le plateau de bois massif, elle tapote vaguement la clochette dorée sensée alerter la réceptionniste. La sorcière, confrontée à son absence de réactions, décide de renforcer le tintillement en augmentant progressivement la puissance de ses coups, créant bientôt un vacarme improbable. A l'entente des pas s'approchant, elle relève sa tête plaquée contre le promontoire et tend son bras pour s'emparer des clés.

Après un bref détour par la cafétéria, elle rejoins la chambre n°1, armée d'un plateau de fruits à la fraîcheur douteuse et de ses possessions retrouvées à l'infirmerie. Avec joie, elle découvre les prénom d'un ondin bien connu avec qui elle a sympathisé il y a quelques temps déjà. Au moins ne serait-elle pas totalement inconnue de ses colocataires. Deux autres prénoms accompagnent le sien, dont l'un marque plus efficacement son esprit que l'autre : Raphaël. La surprise de partager la chambre de son ex-camarade de formation succède bientôt au désespoir d'être confrontée à son échec même dans ses quartiers personnels. Rageusement, elle enfonce ses clés pour déverrouiller la porte et découvrir... une chambre en bordel ! Avait-elle pénétré dans l'antre d'une garçonnière, où son chemin serait constamment sillonné de caleçons abandonnés, de chaussettes esseulées, de livres éparpillés, de plateau repas en proie à la moisissure, de préservatifs usagés... Non ! Il en était hors de question !

Dans une tempête de rage noire, la jeune femme retourne la chambre entière pour entasser équitablement les affaires sur chacun des lits des garçons. Peut être était-ce là l’œuvre unique d'un de ses colocataires, mais elle comptait néanmoins leur transmettre à tous un message important :
« Bordel is not coming ! » Fatiguée par son entreprise, elle termine d'avaler ses fruits sans substance pour rejoindre la salle d'eau où elle débute de remplir d'eau chaude la baignoire. Encore souillée par les résidus spongieux, elle entame une toilette préliminaire pour apprécier sainement son bain. Désormais immergée, elle laisse son esprit vagabonder, d'abord prise d'une pointe de culpabilité pour sa réaction vive. Puis, elle s'imagine ses camarades, encore à la poursuite du gobelin, certainement. Elle se projette sous leurs regards. Le visage impassible et sévère d'Eöl ; la bouille tragique d’Eléanore. L'expression blanche qui trahit la déception de Raphaël... Elle tente de chasser ces images en noyant son visage, avant de se tourner, défaite, vers ses cigarettes. Elle espère que les garçons lui excuseront ce maigre réconfort. Après tout, ils n'avaient pas fait beaucoup d'effort pour l'accueillir dans un lieu confortable. Après quelques mégots soigneusement évacués par la fenêtre, la sorcière s'installe dans son lit, ses cheveux encore imbibés, pour trouver difficilement le sommeil...
_________________

"Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l'apathie en mouvement."
-C.G. Jung

FOR_11 ~ AGI_15 ~ POUV_18 ~ SAG_14 ~ END_09
Background
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/04/2018    Sujet du message: Chambre n°1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> Illusia -> Les chambres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.