†La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum †La Malédiction de l'Eternité †
RPG dans une école de combat et de magie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Archéologie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Le Portail
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mÿah
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 89
Date de naissance du personnage: 13/04/1280
Race: Felys
Arme(s): Griffes et crocs
xp: 77 975
Moyenne d'xp: 876,12

MessagePosté le: 03/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Le crépuscule apparaissait doucement sur les hautes tours d’Illusia, sonnant le glas des créatures du vide et le début d’une nouvelle journée pour les survivants du Velm. Le début d’un cycle, un renouveau. Les bruits macabres des étranges monstres de la nuit s’atténuaient progressivement pourtant Mÿah était réveillée depuis longtemps. Ce n’était pas un rythme saint pour les êtres de sa race qui avait pour habitude de chasser peu avant que le jour se lève et même après tant d’année à vivre ce couvre-feu infernal elle restait figée sur l’organisation de son clan. Elle profita de sa très bonne vision nocturne pour se vêtir sans gêner ses colocataires et patienta encore quelques minutes que l'alerte du jour levant soit sonnée. Dès que ce fut le cas, elle passa la porte brisant la magie du sceau.

L’air était encore frais et les élèves émergeaient à peine. Comme à son habitude, elle traversait les couloirs pour rejoindre les salles d'entraînement, saluant des élites et des officiers préparant leur cours de la journée. C’est d’ailleurs au détour d’un couloir qu’un élite traqueur encapuchonné stoppa la félys dans sa marche matinale. Il posa sa main large sur son épaule pour la faire pivoter vers lui.


« Hop hop hop ! Vous tombez bien Mÿah ! Ça fait longtemps que vous n’êtes pas venu au cours d’histoire du Velm ? » Il s’agissait plus d’une affirmation que d’une question. Le ton autoritaire permettait même facilement à Mÿah de déceler une forme de reproche, de réprimande.

« Je n’ai pas d’excuse mais je trouve qu'apprendre de mon environnement comme il est actuellement me servira plus que de savoir à quoi il ressemblait avant… » Elle perçut rapidement l’insatisfaction de son supérieure face à cette réponse maladroite et pouvant être interprétée comme de l'impertinence. « … Maiiiis je viendrais à la prochaine session. »

Le traqueur semblait ricaner sous l'ombre de sa capuche.

« Non seulement vous serez là mais vous allez participer au sujet du prochain cours. Un certain Zacka, spécialiste des Gardiens et des origines du Velm, souhaites étudier des stèles situées aux alentours du portail et comme aucun gradé veut perdr… euh s’ennuyer à l'accompagner hé ben vous allez l’aider. Il ne se sent pas capable d’affronter les chimères environnantes et voudrait exposer le fruit de son travail chez nous. »

Présenté comme ça, cela ressemblait plus à un piège à con qu’à une vrai mission. Même si le goût de l'aventure était fort elle hésitait, se remémorant ses blessures passées.

« Admettons que j'accepte… Comment ça s’organise ? » Elle remua son museau, faisant trembler ses vibrisses.

L’homme sourit largement.


« Parce que vous pensiez avoir le choix ? Vous vous retrouverez tous aux croisements à six lieux d’ici. Vous savez celui qui recoupe la Capitale avec le Portail ? »

Elle connaissait pas très bien cette zone du Velm, elle se souvenait avec beaucoup de souffrance de sa traversé du portail aussi elle préféra refouler son ressenti et se fixer sur sa nouvelle mission. Les dernières phrases du Traqueur l'intriguait, même si elle se doutait qu'elle n'avait pas le choix d'accepter, c'était l'emploi du mot "tous" qui l'interpellait.

« Comment ça "tous" ? » Elle redressa un sourcil.

« Zacka m'a confié qu’un autre Illusien était sur le coup et peut-être aussi un élève d’Arena. Mais n’oubliez pas que la mission c’est lui, avant tout. Vous faites ce qu’il veut et vous le maintenez en vie. » Il hocha la tête en direction de la félys révélant brièvement son visage sous sa capuche. Trop furtivement pour distinguer autres choses que la blancheur de sa peau parsemer de poil de barbe naissant. « À midi au croisement, alors. Bon courage et surtout à dans cinq jours pour le prochain cours. » Il disparut alors aussi vite qu’il avait surgit.

Elle resta planté là, quelques minutes. Son esprit un peu dans le vide, ignorant si elle devait partir maintenant ou laisser tomber. Elle savait que l'école n'était pas très conciliante avec les déserteurs mais son intuition sur cette épreuve n'était pas bonne et la perspective d'aller affronter la faune du portail avec trois inconnus ne la rassurait pas. Son regard s'abaissa vers ses membres, elle observa quelques instants sa musculatures et ses griffes. Son absence des combats avait durée trop longtemps, elle devait se remettre en route et reprendre confiance en elle et en son pouvoir. Une chose était sûr : la fuite n'était pas une solution.


« Bon… Y’a plus qu’à. » Elle fit demi-tour pour aller préparer son sac pour son périple, il lui restait cinq heures pour rejoindre les autres.

~~~


Cela faisait deux bonnes heures qu’elle marchait sur le sentier principale qui reliait Illusia à la capitale, une route rectiligne et entouré d’arbres. Elle se savait largement en avance, elle ne prenait donc pas la peine de se presser et en profitait pour regarder la flore l’entourant. Le printemps arrivait doucement et sur les zones encore ombragées on pouvait observer les restes de l'humidité nocturne. La nature était belle et Mÿah prenait toujours autant de plaisir à la regarder, surtout après toutes les atrocités qu'elle avait combattu avec l'école. les oiseaux piaillaient leur joie de vivre à la félys, ils virevoltaient de gauche à droite. Au bout de quelques minutes, elle distingua un panneau de direction sur le bord du chemin. À mesure qu'elle avançait, elle remarqua qu'il était planté à une petite intersection. Sur celui-ci était noté "Illusia 6 kilomètres" avec une flèche venant de sa direction puis "Le Portail 3 kilomètres" et "Capitale 7 kilomètres" avec à chaque fois la direction indiquée. Elle fit un tour d'horizon pour voir si l'un de ses compagnons de mission était arrivé.


« Personne… » se dit-elle.

Le soleil était loin d’être au zénith, alors elle s’installa à côté du panneau d’indication et commença à méditer. Le dos bien droit, les jambes en tailleur, elle chercha au fond d’elle l’apaisement et le repos afin de réussir au mieux cette mission. Ils étaient quatres à partir avec ce fameux Zacka, mais les alentoures du portail n’était pas hospitalier et elle n’avait encore jamais combattue de chimère. Elle se remémora les livres de la salle de cours contenant le bestiaire du Velm et lista mentalement les points faibles de cette immonde bête hybride.


« Mÿah c’est ça ? Vous venez pour m’accompagner ? » La petite voix aigrelette résonna dans la bulle de sérénité de la félys.

Elle hocha la tête et ouvrit un oeil. L’homme était un peu plus grand qu’elle, peut-être un mètre soixante-dix, il était chauve et son visage était fin. Il avait une bonne tête de scientifique, la jeune Darkan en avait déjà croisé quelques uns en cours. C’était des gens intéressants mais Mÿah trouvait qu’ils intellectualisaient beaucoup trop le monde sans chercher à en comprendre les fondements. La vie ne pouvait se résumer qu'aux théories et aux analyses, il y avait toujours une part de hasard et d'instinct. Mais un homme ne pouvait que difficilement comprendre ce lien particulier qu'entretenaient les animaux avec leur environnement. Elle l'observa avec plus d'intérêts, son accoutrement était sobre mais pas vraiment adapté pour une mission de ce genre : aucune pièces d'armures, pas d'armes. Il allait vraiment falloir l'assister jusqu'au bout pour ne pas qu'il se fasse dévorer par la première créature.


« Bah tenez, quelqu'un d’autre approche ! » Remarqua l'archéologue en regardant vers l'un des sentiers.
_________________


Dernière édition par Mÿah le 12/03/2018; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/03/2018    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ladislas Jagellon
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 53
Date de naissance du personnage: 13/05/1282
Race: démon
Arme(s): Deux gourdins piqués de pointes en fer
xp: 75 942
Moyenne d'xp: 1 432,87

MessagePosté le: 07/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Ladislas avançait tranquillement sur le chemin, un petit papier entre ses doigts. Celui ci avait été placardé sur la porte de sa chambre, sans doute par un élite. Un rendez vous pour une mission d'escorte; et le ton péremptoire du message laissait bien entendre que Ladislas n'avait pas le choix. Apparemment, s'en était fini des entraînements, on l'avait jugé apte à repartir en mission. Le démon se mordit légèrement la lèvre sans trop savoir quoi penser. Était il vraiment prêt? Ses souvenirs de situations dangereuses lui disaient que non, les deux dernières années passées à s'entraîner semblaient dire que oui. En poussant un soupir, Ladislas fourra le message dans sa poche et se saisit d'une cigarette. Il devait avoir confiance en lui. Il releva un peu la tête et accéléra le pas.

Une chose le consolait au moins: la personne que son groupe devait escorter était un érudit, et Ladislas avait hâte de le rencontrer. Il trouvait l'Histoire passionnante, et il espérait que la mission se passe sans encombre pour pouvoir converser avec lui et peut être l'aider dans ses recherches. Aussi bizarre que ça puisse paraître, il ne percevait pas une journée à gratter la terre avec une truelle comme une corvée.

Alors qu'il continuait son chemin, il aperçut le lieu du rendez vous au loin. Il plissa les yeux sous le soleil de midi et sembla distinguer deux silhouettes. Il se demandait qui avait bien pu être assigné à cette mission avec lui, le message n'en faisais aucune mention. Le message ne faisait d'ailleurs pas mention de grand chose. Ladislas se sentit agacé d'être dans le flou. Il n'avait eu que très peu de contact avec les autres élèves ces derniers temps, et il était à la fois excité et angoissé. Il aurait aimé savoir qui allait l'accompagner. Les élèves d'Illusia ne lui posaient pas de problèmes, mais ses rares rencontres avec des areniens ne s'étaient jamais très bien passées ni terminées.


~~~~


Quelques minutes plus tard, Ladislas était arrivé au croisement. Celui qui était de toute évidence l'érudit se tournait vers lui en le scrutant du regard.

"Et toi tu doit être Ladislas je présume, bonjour." Il buta légèrement sur son nom, mais le ton était amical. Il semblait avoir reçu plus d'informations qu'eux.

"C'est exact, enchanté." répondit le démon. Il déglutit et se lança. "C'est un plaisir de vous accompagner, j'aime beaucoup l'histoire. En quoi consiste vos études? On ne m'a pas vraiment mis au courant" Il avait parlé un peu vite, mais cela devait être assez intelligible. L'homme le regarda, probablement surpris qu'on s'intéresse à ses travaux.

"He bien il s'agit de très vieilles stèles et d'inscriptions indéchiffrables se trouvant près du portail. Les traduire ou même ne serait ce que les dater pourrait beaucoup nous éclairer sur l'histoire des lieux voyez vous." Ladislas sentit pointer en l'homme cette excitation qu'on ressent lorsque quelqu'un vous pose une question sur un sujet qui vous passionne. Le démon hocha la tête .

"Ravi de vous aider, en tout cas."

Il jeta un oeil derrière l'homme et aperçut un de ses compagnon. C'était une felys qui devait avoir à peu près le même age que lui. Il lui semblait l'avoir déjà croisé dans les couloirs de l'école. Il fit tout son possible pour avoir l'air détendu et tenta un sourire. Il la salua d'un geste de la main.

"Salut." La main figée dans les airs, il se sentit ridicule et la laissa retomber. "He bien il ne manque plus qu'une personne je crois."

_________________
Ladislas Jagellon

For:9 Agi:13 Mag:16 Sag:17 End: 12
Revenir en haut
Ally
Eleve d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 244
Date de naissance du personnage: 05/06/1284
Race: Orthros
Arme(s): Epées jumelles
xp: 73 828
Moyenne d'xp: 302,57

MessagePosté le: 10/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Réveillée de sa longue sieste post-prandiale par un tambourinement sur la porte, l’Orthos débraillée lâcha un grondement agacé en venant ouvrir. C’était son jour de repos, ne pouvait-on pas la laisser en profiter comme elle le désirait ? La silhouette de l’élite qui lui fit face affirma le contraire de par sa simple présence. Une feuille roulée dans la main et un regard sévère qui la jugeait de haut en bas avec dédain l’invitèrent à se préparer pour une mission. Lui offrant une belle grimace – langue dehors et nez retroussé – Ally s’empara du papier et claqua la porte.

Une mission.
Depuis quand n’en avait-elle pas eu ? Deux années à peu près. Depuis l’échec catastrophique de leur dernière quête. Depuis le début de l’entrainement interminable. Etirant son corps musclé pour le sortir de sa torpeur, elle retourna s’étaler sur son lit avant d’ouvrir le fameux message de haute importance. Ses sourcils pâles se froncèrent face à la nouvelle. Non seulement c’était bien une mission – et pas juste une invitation à un entrainement révolutionnaire permettant de gagner l’expérience de trois séances en seulement une fois ! – mais en plus, ce n’était pas du bas de gamme. Escorter un historien jusqu’au Portail ? Ils savaient ce qui se trouvaient près de ce foutu Portail non ? Ce n’était pas une promenade en forêt qu’on lui demandait là.

Son long bâillement se suivit d’un lourd soupir las. Il ne lui restait plus qu’à se préparer et se mettre en route. Le messager la prévenait un peu au dernier moment quand même. Ça ne précisait même pas avec qui elle devait protéger le vieillard – elle supposait en tout cas, qui d’autre s’intéresserait à l’histoire ? – le papier stipulait seulement que deux autres élèves l’accompagneraient. D’Arena ? D’Illusia ? Il n’avait même pas été foutu de l’écrire.

Tant pis.

Quittant définitivement sa couche, la panthère se prépara rapidement. Elle se vêtit d’une tenue de voyage aux couleurs sobres et suffisamment confortable pour ne pas gêner ses mouvements lors des combats qui surviendraient. Son dos s’orna de sa paire d’épées finement aiguisées. Avant de partir, elle eut un dernier regard pour son amulette brisée. Son bel aigle n’était plus de la partie depuis un moment déjà. Même s’ils n’avaient jamais pu pas se blairer, elle restait assez triste à cette idée. Si les missions reprenaient, peut-être était-il temps d’obtenir un nouveau compagnon.


Sifflotant malgré son retard évident, la combattante débarqua enfin au lieu de rendez-vous. Un sourire s’étira sur ses lèvres et elle observa rapidement le trio présent. Pas difficile de deviner leur provenance. Le vieux – elle avait vu juste – chauve était celui à escorter. Les deux autres venaient définitivement d’Illusia. Ainsi, elle était la seule à pouvoir manier ses poings ? Intéressant. Quel honneur. Si elle était égocentrique, elle s’en serait enorgueillie. Dommage que ça ne fut pas le cas.


« Et notre dernière arrive enfin. Tu es Ally, je ne me trompe pas ? »

Son sourcil s’arqua de surprise lorsque l’historien prit la parole. Visiblement, il possédait plus d’informations qu’elle sur la situation.

« C’est bien moi oui. Salut à tous d’ailleurs ! »

Elle salua les deux autres d’un signe de main et d’un sourire puis s’étira tranquillement. Elle ne faisait qu’escorter, hors de question qu’elle prenne les rênes de cette mission. Le vieux quitta le rocher qui lui servait de siège et dépoussiéra calmement son postérieur.

« Bien. Puisque nous sommes tous ici, nous allons enfin pouvoir nous mettre en route. »

Il esquissa un sourire qui se voulait probablement avenant avant de se mettre à marcher en direction du Portail. D’un mouvement naturel, il se rapprocha de l’autre homme pour discuter de choses qui n’intéressaient pas du tout la panthère. De son côté, elle s’approcha de la Felys. Entre femmes félines, peut-être pourraient-elles s’entendre ?

« Tu t’appelles comment toi ? Et tu as quoi comme magie ? Ça serait pratique que je sache quand même. »

Histoire de pas se faire brûler les miches en sautant dans l’action sans voir une boule de feu. Ça serait embêtant et désagréable. En plus, finir la mission les fesses à l’air et carbonisées n’avait rien d’excitant.
Revenir en haut
Mÿah
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 89
Date de naissance du personnage: 13/04/1280
Race: Felys
Arme(s): Griffes et crocs
xp: 77 975
Moyenne d'xp: 876,12

MessagePosté le: 13/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

La brigade avançait à vitesse raisonnable vers l’objectif de la journée : le Portail. L’historien s’était positionné devant avec Ladislas, un camarade Illusien que Mÿah avait sans aucun doute déjà croisé dans les couloirs de l’école. Celui-ci était particulièrement intriguant, son teint blafard et ses cheveux blancs lui donnaient un air cadavérique et ses yeux fuyants laissaient à penser que sa timidité devait largement dépasser la moyenne. Elle n’arrivait pas à savoir s’il était d’origine humaine ou d’une autre race, mais les reflets bleutés de sa peau et l’étrange forme qui se dessinait sous sa cape lui faisaient plutôt pencher pour la deuxième solution. L’Illusien était à peine plus grand que l’érudit mais contrairement à lui sa posture, son armure légère et son sceptre à sa ceinture montraient qu’il connaissait la nature des monstres environnant et comment s’en défendre.

La deuxième aventurière, en revanche, Mÿah ne la connaissait pas. Sous son physique parfaitement humain semblait se cacher une certaine bestialité. Elle n’arrivait pas à expliquer pourquoi. Les longs cheveux violets de cette femme étaient beaux et gracieux, comme le reste de son corps qui semblait finement musclé et agile. Elle était équipée légèrement mais sa dextérité et ses deux épées dans le dos laissait à penser qu’une armure l’encombrerait plus qu’elle ne l’aiderait. Quand celle-ci se rapprocha de la jeune Darkan pour parler, Mÿah se perdit quelques secondes dans ses yeux bleus parfaitement implanté dans son visage.


« Tu t’appelles comment toi ? Et tu as quoi comme magie ? Ça serait pratique que je sache quand même. »

La Félys tourna la tête légèrement vers elle en continuant de marcher sans difficulté compte tenu de l’angle de vision qu’offre ses pupilles de félin, sa queue ondulant sereinement afin de garder une stabilité imparable dans sa démarche.

« Je me nomme Mÿah. Et comment dire… Grâce à la méditation je peux aider ceux qui se battent à mes côtés. Je ne sais pas si c’est limpide ? Et toi, tu viens d’Arena c’est ça ? »

Ce n’était pas difficile de deviner la provenance de cette prénommée « Ally », de mémoire aucun élève de l’école de Yurel ne portait d’armes de ce genre. Il était impossible de maîtriser parfaitement son pouvoir et des armes aussi complexes que ces doubles lames. La discussion continua pendant qu’ils approchaient doucement mais sûrement des frontières de la zone du portail. Il était facile de s’en rendre compte car les reliefs devenaient de plus en plus hasardeux et la route qu’ils empruntaient était de plus en plus dégradée, voir même inexistante sur certaines parcelles. L’historien prit la parole brièvement.


« Nous arrivons sur une terre sauvage… »


Ladislas lui fit rapidement signe de se taire, il détenait peut-être le savoir mais les élèves savaient que les chimères n’étaient pas à prendre à la légère et il se devait de respecter les consignes de sécurité imposées par son escorte. Les bêtes vivant proche du portail pouvaient capter le moindre son à des dizaines de mètres à la ronde et si l’une d’elle était en période de chasse, elle était sans doute déjà sur leurs traces. Il n’était même pas nécessaire de voyager caché, car même les bruits de pas étaient décelables par ces créatures infernales, il fallait éviter d’attirer la meute au complet et donc réduire au maximum les nuisances sonores. Le groupe progressa ainsi une bonne demi-heure sans bruit et dans une ambiance tendue et pesante, s’enfonçant dans le cœur des ruines. Zacka pointait du doigt les directions à suivre, suivant l’avancé du groupe sur une carte non exhaustive du Velm où il avait d’ors et déjà tracé la route pour rejoindre ces fichues stèles. « Depuis toutes ses années, avec le nombre d’expéditions qui avaient été menées, se devait être les dernières à déchiffrer » se dit la Félys, sans pouvoir l’affirmer. Mais elle savait aussi que beaucoup de point de l’histoire étaient encore obscure et que, si les habitants du Velm voulaient l’emporter sur la malédiction, il fallait qu’ils en apprennent d’avantage sur la création de ce portail menant droit sur les origines de leurs maux.

Le quatuor s’extirpa d’un bosquet touffu, déboulant sur une grande clairière exposée. Le lieu n’était pas idéal car le danger pouvait venir de n’importe où, mais l’érudit pointa un monticule de pierre gravée à l’autre bout de la zone. Les élèves se regardèrent, aucun d’eux ne semblait enjoué de voir enfin la localisation exact de ce pourquoi ils étaient venu. Après quelques secondes d’hésitation, ils reprirent la route tous ensemble avec une certaine appréhension. Ils conservèrent naturellement la formation de base avec Ladislas en première ligne et la félys fermant la marche, profitant de sa vue quasi panoramique pour couvrir leurs arrières. Ally, quant à elle, était au plus près de Zacka pour parer la moindre attaque latéral avec ses lames jumelles. Le soleil déclinait doucement et, en cette douce fin d’après-midi de printemps, les oiseaux ne semblaient plus vraiment enclins à chanter louange. Peut-être la tension de l’excursion était telle que même la nature retenait son souffle dans l’attente d’une attaque imminente et inévitable. Chaque pas rapprochant l’historien de son objectif produisait un son insupportable pour Mÿah, elle essayait tant bien que mal de poser délicatement ses pattes sur le sol sans frotter de caillou avec ses pelotes ni de lacérer le sol avec ses griffes mais elle ne pouvait empêcher ce marasme de bruit de mouvement aléatoire et incontrôlable qui venait résonner sur chaque paroi de pierre se trouvant dans la zone. La concentration était à son paroxysme et elle était presque heureuse qu’aucun membre de groupe ne porte d’armure lourde encombrante et bruyante.

Le groupe s’arrêta brusquement, surprise Mÿah se retourna pour découvrir qu’ils étaient arrivés au pied des stèles gravées. La traversée de la clairière avait été interminable et rien que l’idée de devoir faire le chemin inverse lui provoqua un frisson. Le chercheur dégaina un fusain épais et commença à reproduire les inscriptions sur un parchemin rigide qu’il sortit de son sac. La précision de ses mouvements étaient impressionnante et sans hésitations, chaque trait, chaque marque avait son importance et la reproduction se devait d’être la plus nette possible afin d’être étudiée en sécurité. Désormais immobile, le groupe ne produisait plus aucun bruit à part l’écrasement à intervalle quasi-régulier du crayon de l’érudit. Sans s’être concerté, ils s’écartèrent les uns des autres pour se disposer en cercle autour de la relique, attendant patiemment que l’homme termine son travail méticuleux.

Mÿah scrutait l’horizon. L’ensemble de ses sens était en ébullition, prêt à capter la moindre fluctuation dans l’air, la moindre odeur nauséabonde, le moindre craquement de feuille. Le soleil approchait du crépuscule, il ne devait rester que deux petites heures avant que celui-ci ne commence à se coucher. Le chemin avait-il été si long ? Ils allaient malheureusement devoir dormir à la belle étoile avant de rentrer, au risque de se faire éventrer par le premier monstre du néant croisant leur chemin. Une optique qui n’effrayait pas spécialement la Darkan, trop habituée dans sa jeunesse à dormir en tente avec sa tribu, mais cette perspective la quitta rapidement pour se focaliser à nouveau sur l’instant présent. Elle projeta ses yeux félins derrière elle pour voir où en était Zacka dans sa tâche. C’est dans cette configuration qu’un souffle retentit. Comme un coup de vent, bref et violent mais sans ressentir la caresse de cette brise contre soit. Juste un bruit, un déchirure dans le silence profond qui dominait l’espace. On aurait dit comme un battement d’aile, une propulsion, un bond sauvage.

_________________


Dernière édition par Mÿah le 14/03/2018; édité 1 fois
Revenir en haut
Vost
Eleve d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2010
Messages: 112
Date de naissance du personnage: 03/02/1283
Race: Démon
Arme(s): Zanbato
xp: 79 988
Moyenne d'xp: 714,18

MessagePosté le: 13/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

[HRP]

Désolé de débarquer un peu après la guerre, je viens seulement de lire votre RP.

Ladislas et Ally, vous avez précisé que vous n'étiez pas partis en mission pendant deux ans, soit la durée de l'ellipse. Or c'est impossible. Vous devez forcément en avoir accompli dans ce laps de temps, pas forcément beaucoup mais quand même.

Vous n'êtes pas obligés de corriger vos précédents posts, néanmoins tenez-en compte pour la suite. ;)

Sur ce, bon courage et bonne continuation dans votre quête!

Vost

[/HRP]
_________________
[ Vost Odium, le coeur à droite. ]

Pinguin maléfique du Velm
Revenir en haut
Ladislas Jagellon
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 53
Date de naissance du personnage: 13/05/1282
Race: démon
Arme(s): Deux gourdins piqués de pointes en fer
xp: 75 942
Moyenne d'xp: 1 432,87

MessagePosté le: 17/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Ladislas avait passé tout le trajet avec Zacka, espérant converser d'histoire et d'archéologie, mais le démon s'était instinctivement tut. Il se surpris lui même: tout ses sens étaient en alerte, les yeux balayant le paysage, l'ouie captant le moindre son. Il n'avait aucune capacités extraordinaires dans ce domaine, mais il faisait de son mieux. Dans son dos, ses deux partenaires avaient échangé quelques phrases, mais avaient finit par adopter le même mutisme que lui. Malgré le danger, Ladislas se détendit, il se sentait en confiance, pour la première fois depuis longtemps.

Le voyage leur prit une bonne partie de l'après midi, et lorsqu'ils arrivèrent à destination, le soleil déclinait déjà. Ladislas fit la moue, cela signifiait dormir ici ou rentrer de nuit, et aucune de ces perspectives ne l'enjouait particulièrement. Zacka, comme s'il avait senti que le groupe ne souhaitait pas perdre de temps, se mit aussitôt au travail. Ils s'écartèrent pour former un périmètre de sécurité, mais Ladislas ne put s'empêcher de continuellement jeter des regard sur le travail de l'archéologue. Ce dernier reproduisait avec soin les inscriptions, complètement absorbé dans sa tâche. Ladislas pouvait imaginer l'ébullition qu'il devait y avoir dans son cerveau, partagé entre entamer la traduction sur le champ, ou ne pas prendre de risque et tout traduire une fois rentré. On pouvait dire ce qu'on voulait, Zacka était très professionnel. Il savait où était sa place, il se savait un poids en cas de situation dangereuse, et faisait tout pour leur faciliter la tâche. Ladislas était soulagé de ne pas avoir à faire à un vieux grisonnant je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde.

Les heures s'égrenèrent jusqu'au crépuscule dans un silence de mort, qui commença à le stresser un peu. Il passait la main sur son sceptre, espérant ne pas avoir à s'en servir.

Soudain, Mÿah se tendit. Imperceptiblement. Elle avait détecté quelque chose. Ladislas chercha son regard. Leurs yeux se croisèrent, et le démon comprit. "Danger". Il se plia légèrement, la main sur son sceptre. Le silence était pesant. Ils s'était tout les trois rapproché pour pouvoir échanger silencieusement. Ladislas eut une idée.


"Je peux aller voir ce qui se passe, mais vous aller devoir me protéger également"
Sans vraiment attendre de réponse, il mit un genoux à terre et généra un clone en face de lui. Il ferma les yeux et se projeta dans son illusion. Il commença à avancer lentement avec son clone. N'ayant aucune véritable existence physique, les bruits de pas était habituellement généré par son pouvoir, pour rendre l'illusion convaincante. Ladislas se concentra alors pour supprimer tout sons émanant de son clone. L'éclaireur parfait, aussi bruyant qu'un grain de poussière dans le vent. Il serra les dents pour se concentrer et avança de nouveau.

Il s'était engagé dans les buissons, slalomant entre eux aussi vite qu'il pouvait. Il avait penser à s'envoler pour faire un repérage, mais cela l'aurait rendu très visible. Maintenant qu'il se rapprochait, il entendait des bruits, de l'agitation. Ils n'étaient définitivement pas seuls. Il continua de suivre les bruits, et finit par distinguer une lumière. Une torche. D'autres personnes étaient ici. Mais bordel que faisaient ils ici, près du portail, à cette heure? Alors qu'il s'approchait, il put les distinguer entre deux feuillages.

Un groupe de cinq hommes, visiblement agités mais professionnels, se tenait en cercle, scrutant les alentours. Leur accoutrement laissait imaginer qu'ils étaient habitué à sortir: armes, boucliers, armures légères. Des aventuriers, des fous, ou des pillards. C'était quand même une foutue coincidence de les trouver là se dit Ladislas. Ces gars devaient en avoir après eux, des pillards d'artefacts ou de tombes. Ladislas savait que des gens payaient cher, très cher, pour ce genre de marchandise. La question était maintenant de savoir pourquoi ils avaient l'air autant agités.

"Putain, il a eu Florent je crois" lâcha l'un d'eux, avant que celui qui devait être le chef ne lui intima de se taire. Ladislas déglutit. Son groupe n'était pas seul, et ce groupe n'était pas seul non plus. Merde merde merde, la situation allait dégénérer. Il y eut alors un grand cri qui déchira le ciel, que Ladislas ne reconnut que trop bien. "Courrez bordel!" cria le chef des mercenaires. Et alors ceux ci se mirent à courir dans sa direction, dans leur direction. Ladislas n'eut pas le temps de réagir, leur chef se retrouva nez à nez avec lui, légèrement surpris. Se reprenant, il lança un estoc vers le démon, mais Ladislas relâcha son clone avant le coup. L'épée du mercenaire planta le vide alors que l'illusion s'évaporait.

Ladislas revint à lui, toujours un genoux à terre, ses compagnons le regardant avec impatience. "Merde merde merde bordel" lâcha-t-il en se relevant. Il dégaina son sceptre et grogna. "Un groupe de pillards, cinq, probablement après nous. Et ils sont poursuivis par un hippogriffe..."

Dans le silence de la nuit tombante, on entendait alors les bruits des pillards s'approcher, et derrière eux, un galop beaucoup plus menaçant...
_________________
Ladislas Jagellon

For:9 Agi:13 Mag:16 Sag:17 End: 12
Revenir en haut
Mÿah
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 89
Date de naissance du personnage: 13/04/1280
Race: Felys
Arme(s): Griffes et crocs
xp: 77 975
Moyenne d'xp: 876,12

MessagePosté le: 29/03/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Le bruit était abominable, les cries de douleur et les craquements des os se broyant sous la pression du bec de cette créature gigantesque se mêlait aux battements irréguliers des chaussures et des serres sur le sol s’approchant peut à peut d’eux. Le soleil disparaissait à l’horizon et bientôt, seule la lune éclairerait leur chemin. Les circonstances n’étaient pas idéales pour livrer bataille, mais la collision entre les deux groupes allait être inévitable et violente.

Ladislas s’adressa à l’archéologue brièvement.


« Terminé ou pas, ça va être l’heure de dégager ! »


L’érudit était déjà en train de ranger son barda, enroulant soigneusement son parchemin dans un tube en bois et enfilant ses pinceaux dans une trousse en cuir. Son état d’anxiété était palpable, à chaque hurlement il accélérait et s’embrouillait presque, faisant tomber des mines et des notes qu’il laissait en pâture à la poussière et à l’oubli. Il ne devait rester qu’une vingtaine de mètres avant la rencontre fatidique et chacun des élèves se préparait au combat. L’arenienne avait dégainé ses doubles lames depuis longtemps et elle adoptait une posture défensive, prête à parer n’importe quel assaut. Ladislas, à côté d’elle, n’avait pas bougé d’un centimètre depuis qu’il s’était saisi de son sceptre. La jeune Darkan, quant à elle, se concentrait et cherchait l’apaisement. La tâche était rude car il fallait prendre conscience de son environnement en sachant pertinemment que celui-ci était sur le point de la détruire dans les prochaines secondes. Sa troisième paire de paupières commençait à s’entre-fermer, alors que ses pupilles se dilataient de plus en plus tout en se révulsant. Ces dernières étaient incapables d’alimenter la rétine mais la féline percevait les alentours comme si de rien était, écoutant les murmures de la nature lui indiquant chaque déplacement, chaque détail. Son corps était raide et inerte mais il dégageait une onde d’apaisement, qui gagnait en intensité à mesure que le temps passait et que sa fusion avec les éléments s’opérait. Elle ne faisait bientôt qu’un avec les esprits l’entourant et la collision entre les deux groupes était proche. Zacka venait juste de finir son rangement chaotique quand l’un des deux derniers pillards venait de se faire attraper par le bec de l’hippogriffe au niveau du torse. N’ayant pas d’autres choix que la mort ou l’affrontement, le survivant se jeta sur Ladislas.

L’hippogriffe quant à lui s’élança en direction d’Ally, après avoir démunie sa malheureuse victime de sa propre tête. Le bond de la bête fut impressionnant et réduisit à néant les derniers mètres qui la séparaient du groupe d’aventurier. La tête bien tendue en avant, le bec en première ligne, cet hybride d’aigle et de cheval fendait littéralement sur la guerrière qui se jeta sur le côté pour esquiver l’attaque. La réactivité fut impressionnante car les ailes de l’hippogriffe se déployèrent afin d’amortir l’atterrissage mais Ally en profita pour porter un coup d’estoc dans son flan. Le coup était puissant et la pointe de la lame perfora le cuir juste en dessous de l’aile, entravant légèrement celle-ci. Immédiatement, la tête du demi-aigle se balança en direction de l’arenienne qui fut projetée sur le côté.

Pendant ce-temps le duel faisait rage entre Ladislas et le brigand. Ce dernier, armé d’une longue épée à double tranchant, la balançait de gauche à droite en espérant découper l’illusien, mais celui-ci enchaînait les parades encaissant les coups un à un. Il s’épuisait rapidement car les chocs étaient violent mais alors qu’il pensait ne plus pouvoir retenir le prochain heurt il sentit au fond de lui un regain d’énergie. C’était comme si on lui insufflait de l’air après avoir été au bord de la suffocation. Il utilisa ce nouveau souffle pour non seulement encaisser le choc mais pour propulser son assaillant sur le côté, déstabilisant son corps et l’obligeant à reprendre appuie pour ne pas se faire emporter par le poids de son épée. Avant qu’il ne put réagir la masse de l’élève d’illusia vint percuter la garde de la lame de son ennemi, le désarmant en lui brisant les doigts. Un cri de douleur retenti brièvement puis un dernier coup de sceptre réduisit au silence ce malfrat. La sensation d’énergie s’estompa et instinctivement Ladislas tourna la tête vers le deuxième front pour aider ses coéquipiers.

_________________
Revenir en haut
Ally
Eleve d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 244
Date de naissance du personnage: 05/06/1284
Race: Orthros
Arme(s): Epées jumelles
xp: 73 828
Moyenne d'xp: 302,57

MessagePosté le: 07/04/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Projetée par la tête massive de la créature, l’Orthos minimisa les dégâts en effectuant une roulade à son atterrissage. Le choc traversa son corps malgré tout, lui arrachant un grondement de douleur. Rien qui ne l’empêcherait de continuer pour autant. Ses années d’entrainement et l’expérience accumulée l’avaient rendu plus coriace que cela. Se remettant rapidement sur ses pieds – rester à terre signifier accepter la mort – Ally retourna à l’assaut sans attendre. Guidée par l’instinct davantage que par la réflexion, elle cherchait à blesser l’hippogriffe coute que coute. Ses réflexes la maintenaient en vie, lui permettant d’éviter plusieurs coups qui se seraient montrés fatals. Entre le bec acéré de la bestiole et ses antérieurs griffus, ce n’était pas un adversaire à prendre à la légère.

Haletante, la combattante continuait de sauter dans tous les sens et d’entailler le cuir de la bête dès que l’occasion se présentait. L’affrontement ne semblait pourtant pas jouer en sa faveur et chaque blessure enrageait davantage la créature qui redoublait de puissance dans ses attaques, ne quittant définitivement plus du regard sa proie un peu trop récalcitrante à son goût. Ally finit par prendre un peu de recul, grognant seule face au manque d’efficacité de son acharnement. Taper sans réfléchir ne suffirait pas. Elle le voyait bien. Ce n’était pas la première fois mais si elle pouvait se passer de tactique, ça l’arrangeait. Pour cette quête, il faudrait pourtant connecter les quelques neurones endormis au fond de sa cervelle. De ses iris claires, elle se mit à détailler attentivement l’hippogriffe. Il boitait. Faiblement certes mais il boitait quand même. Un des coups sur son postérieur lui provoquait visiblement de la douleur. Et comme s’il lisait dans ses pensées, il s’envola. Abandonnant la terre qui l’affaiblissait, il prit de la hauteur. Juste assez pour revenir foncer sur elle avec hargne.

Les dents plantées dans sa lèvre inférieure, retenant son souffle, l’Arenienne attendait la seconde précise où elle s’ôterait de son chemin.

Un…
Deux…
Trois !

Elle bondit sur la gauche. Un quart de seconde trop tard. Les serres s’agrippèrent à son mollet et la douleur fusa à travers sa jambe. Son esprit noyé dans l’adrénaline n’en prit pourtant pas garde. Elle était trop concentrée sur son objectif : planter ce piaf au sol. Les deux épées s’abattirent brutalement dans l’aile face à elle, lacérant sa chair. Elles effleurèrent la terre de la clairière sans pour autant s’y enfoncer. Tant pis. Il ne pourrait de toute façon pas voler dans cet état.

Désarmée et captive du monstre, l’Orthos revêtit sa seconde forme. La chevelure pâle s’assombrit brusquement. La fourrure recouvrit son épiderme. Son corps se métamorphosa, adoptant de nouveaux attributs pour compenser les épées perdues. Les doigts qui s’étaient agrippés aux plumes de la créature pour ne pas se retrouver écrasée au sol devinrent des griffes acérées qui transpercèrent la chair. La seconde patte se plaqua violemment sur le poitrail plumeux et les crocs maintenant parfaitement positionnés de la panthère capturèrent la gorge de l’hippogriffe. Déchirant carotides et jugulaires, ils compressaient la trachée avec toute la puissance dont sa mâchoire était capable. Le bestiaux hurlait et s’agitait. Il avait lâché la patte sous la douleur, ballottant le félin au rythme de ses mouvements effrénés.

Ally patientait sans en démordre.
Cependant, elle comptait davantage sur ses partenaires pour donner le coup de grâce que sur la perspective réelle d’asphyxier l’hippogriffe. Lorsque celui-ci s’effondra, elle comprit qu’elle avait bien fait et lâcha prise, s’éloignant prestement pour ne pas être écrasée sous le poids. Elle effectua quelques pas, boitant à cause de sa blessure à la patte arrière. Son thorax s’élevait au rythme soutenu de sa respiration. L’effort avait été intense et elle marchait le temps de calmer les battements de son cœur. Au bout de quelques minutes, les halètements rauques s’atténuèrent et elle reprit forme humaine. Entièrement nue mais peu gênée, elle essuya du sang qui avait coulé sur son menton du revers de la main. Plus calme à présent, elle marcha sans perdre sa boiterie jusqu’à la créature morte et récupéra ses épées encore accrochées à son aile.


« Bon… Je m’habille et on se barre avant qu’il y en ait d’autres ? »

Un sourire trop sanglant pour être réellement sympathique s’étira sur ses lèvres. Elle récupéra son sac qu’elle avait discrètement posé avant les affrontements. Il contenait une tenue de rechange, le minimum pour pouvoir se remettre en route. Elle commençait à avoir l’habitude de ce genre de situations et s’y préparer n’était jamais un mal. Couvrant donc rapidement son anatomie, Ally revint vers le trio, prête à se mettre en route sans se plaindre de la blessure.
Revenir en haut
Ladislas Jagellon
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 53
Date de naissance du personnage: 13/05/1282
Race: démon
Arme(s): Deux gourdins piqués de pointes en fer
xp: 75 942
Moyenne d'xp: 1 432,87

MessagePosté le: 14/04/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

Le combat avait été intense pour Ladislas. Lorsqu'il avait vu cet homme se ruer vers lui, sa grande épée dans les mains, il avait du lutter pour ne pas s'envoler à l'abri. Par chance la situation avait paniqué son assaillant, et il avait surtout balancé son arme de gauche à droite. Se voyant déjà perdre un duel d'endurance, Ladislas fut surpris de trouver en lui l'énergie de finir le combat. Comme une vague de confiance et d'adrénaline dans tout son corps. Comme spectateur de ses propres mouvements, il avait envoyé l'homme au tapis. Les deux coups suivants avaient suffit pour l'achever.

Encore sous le choc, Ladislas avait lancé un regard vers Mÿah. Quelque chose venait de se passer, et elle ne devait pas y être indifférente. Alors qu'il reprenait son souffle en revenant à son état normal, le démon regarda vars sa deuxième coéquipière. L'arenienne affrontait l'hippogriffe seule, armée de ses deux lames. Elles virevoltait autour de la créature de manière surprenante. Ladislas s'arrêta une seconde, bouche bée devant tant d'adresse. Il repris ses esprit et se mit à tourner autour du combat, attendant une ouverture. Lorsque l'hippogriffe s'envola, il avait bien crut que celui ci fuyait et qu'ils allaient pouvoir souffler, mais c'était pour mieux fondre sur Ally. Incertain, Ladislas resta en retrait, le sceptre à la main, les muscles tendus. "Alleeeez, une ouverture, n'importe quoi bordel!" jura-t-il intérieurement. Alors que Ladislas voyait déjà la guerrière se faire tuer, elle se métamorphosa. En quelques mouvement elle avait réussi à bloquer l'hippogriffe, sa grande silhouette féline maintenant la bête de ses crocs. "Maintenant!" Ladislas avait couru, levant son sceptre au dessus de lui et l'avait abattu sur le crâner de la bestiole. Puis encore une fois. Puis une autre. Et une autre. L'hippogriffe s'immobilisa, c'était terminé.

Ladislas haletait les mains sur les genoux. Il releva la tête pour sourire à Ally, mais aucun son ne sorti de sa bouche. La guerrière, entièrement nue, reprenait tranquillement ses épées. Elle ne semblait pas gêné le moins du monde, ce qui n'était pas le cas de Ladislas qui se retourna rapidement en bégayant un "Bien joué".


« Bon… Je m’habille et on se barre avant qu’il y en ait d’autres ? »

Elle avait raison. Il ne valait mieux pas moisir ici avant que le bruit de leur combat ne ramène d'autre brigands ou créatures. Ladislas ne se sentait pas d'attaque pour un nouvel affrontement. Ally habillée, ils commencèrent à s'en aller, quand Ladislas jeta un coup d'oeil à Zacka. Le pauvre avait l'air au bord de la crise de nerf. Un regard en arrière fit comprendre au démon qu'ils laissaient sur place pas mal de notes et d'outils appartenant à l'archéologue. Ladislas fit volte face.

"Allez y, je vous rejoins très vite" dit il. Il déploya ses ailes, pour leur faire comprendre qu'il n'aurait aucun mal à rattraper une centaine de mètres d'avance. Il courra vers l'endroit où l'archéologue avait laissé tout son fourbis et commença à tout ramasser sans trop faire de tri. Le moindre bout de papier ou objet, il fourra tout dans sa sacoche sans réfléchir. C'était stupide et dangereux, mais Ladislas s'en voulait de lire le dépit dans les yeux de Zacka. Peut être y avait il dans ce qu'il ramassait des informations capitales. Ou peut être pas, et il était en train de risquer sa vie pour des clous. Peu importe. Ses compagnons s'étaient déjà bien éloignés, mais il les voyait encore. Il s'assura qu'il ne restait rien, serra sa sacoche contre lui, et d'un grand battement d'ailes, s'envola dans les airs. Il souleva un nuage de poussière et continua à prendre de la hauteur. Il ne parvint pas à repérer de menaces imminentes. Soit il n'y avait rien, soit Ladislas ne pouvait les remarquer. Il se laissa planer jusqu'au groupe et se posa à coté, enchaînant sur le pas rapide qu'ils avaient adopté. Le démon jeta un regard aux autres et leur sourit comme pour s'excuser.

"On est venu pour ça, ça aurait été con d'abandonner quand même, nan?"
Zacka n'émit aucune protestation, bien trop content de récupérer une partie de son travail. Ally et Myah lui lancèrent une légère moue, mais sans en ajouter. Ally était blessée, il ne fallait pas perdre de temps.

Le retour se passa sans encombre et dans un silence de mort. Personne n'avait le coeur à parler. Ladislas se perdit dans ses pensées. Tout bien réfléchit, c'était mission accomplie. Pas de perte, Zacka avait eu un peu de temps pour travailler, et ils avait éliminé une bande de pillards. Bon, techniquement l'hippogriffe avait éliminé une bande de pillards, mais Ladislas choisit de ne pas s'attarder sur des détails. Au bout de deux heures de marche forcé, le groupe fut plus que ravit d'apercevoir les lumières de la capitale, où Zacka allait les quitter, et ils pourraient tous enfin rentrer dans leur école.


Désolé pour le temps que j'ai mit à poster, entre une chose et une autre, faut que je reprenne l'habitude de check régulièrement, puis il y a des fois je me met à écrire mais j'ai juste pas d'idées et c'est tout pourri. Pour la conclusion, je voyais pas trop comment conclure autrement sans nous relancer dans une aventure. Bon, en tout cas j'éspère que c'était cool pour vous :)

_________________
Ladislas Jagellon

For:9 Agi:13 Mag:16 Sag:17 End: 12
Revenir en haut
Mr.Event/Vendeur
Gérant(e)

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 257
Date de naissance du personnage: 07/07/1270
Race: Humain
Arme(s): le contenu du magasin
xp: 49 081
Moyenne d'xp: 190,98

MessagePosté le: 15/04/2018    Sujet du message: Archéologie Répondre en citant

MINI QUETE "ARCHEOLOGIE" TERMINEE

Commentaires : Un niveau RP très correct, surtout pour une reprise pour vous trois, pour ce genre de mission. Malheureusement, pas assez de posts et surtout trop de délai entre les messages, avec comme défaut principal un manque de communication entre vous sur l'avancée de vos posts et la nécessité aux membres du staff de vous rappeler à l'ordre sur les tours... Faites attention à l'avenir. Il en va de la dynamique de votre RP et par conséquent de votre plaisir et de celui de vos partenaires à jouer.

Petite question pour Ally : Tu dis que ton amulette s'est brisée et que tu souhaiterais la changer. Quand et pourquoi s'est-elle cassée ?
Sinon il n'y a pas de problème, un passage en Réception s'impose pour récupérer une nouvelle amulette.

Récompenses :
- 100 écus/personne -> Malus rythme : 90 écus/personne
- 60 xp/post -> Malus rythme : 50 xp/post

Mÿah : 3 posts soit 150/xp
Ladislas : 3 posts soit 150/xp
Ally : 2 posts soit 100/xp

N'oubliez pas de repasser dans vos Ecoles (Chambre ou Couloirs) avant d'entamer un autre RP
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/06/2018    Sujet du message: Archéologie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Le Portail Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.