†La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum †La Malédiction de l'Eternité †
RPG dans une école de combat et de magie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vieux ennemis.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Contrée des neiges éternelles -> Étendues gelées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kira
Elite d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 510
Date de naissance du personnage: 18/09/1282
Race: Ange Dechu
Arme(s): Shiranui de la Confusion
xp: 134 994
Moyenne d'xp: 264,69

MessagePosté le: 07/05/2018    Sujet du message: Vieux ennemis. Répondre en citant

Kira fut réveillé de la taverne bon-marché dans laquelle il créchait par la main vigoureuse d'un Traqueur. Si se faire déranger de la sorte en soi causait déjà de considérables désagréments, le faciès que le sorcier découvrit en ouvrant les yeux ne fit qu'en rajouter à son désarroi. Pourquoi fallait-il que les Traqueurs qui viennent vous chercher pour les missions soient toujours des hommes (ou des thons dans le cas contraire, ce qui est un genre à part) ? Mais surtout, pourquoi fallait-il que cet homme en question ne soit personne d'autre qu'Aidan, le Felys plaisantin qui avait participé avec lui à la formation de Lynn et leur avait arraché à tous les deux un baiser. Cela faisait trop d'hommes qui touchaient les lèvres de Kira ou pire le reste de son corps, ces derniers temps. Le Trompeur poussa un râle de rage et encastra son oreiller miteux dans la face du félin pernicieux, qui se téléporta de l'autre côté du lit avec un sourire goguenard. Kira avait furieusement envie de lui faire la peau, mais quelque chose lui soufflait que la seule chose qu’attendait son tourmenteur était une course-poursuite vaine pour le poursuivant et l’emplumé n’était pas prêt à lui faire ce plaisir. Après moult ronchonnements de la part de notre vil ami, les deux hommes se firent face à face debout devant la fenêtre de la chambre. L’Ange Déchu avait les bras croisés et la mine contrariée. Comme souvent dans les situations où il lui fallait contenir son stress, il fumait.

Kira : Bon… Qu’est-ce que tu me veux ?

Aidan : J’ai une mission pour toi, dans les contrées des neiges éternelles.

Kira : Putain… Qu’est-ce que je vais aller foutre à me geler le cul là-bas ?

Aidan : Rien de méchant, tu dois seulement faire équipe avec un Arénien et faire de la reconnaissance dans une zone inexplorée où on pense pouvoir trouver des ressources intéressantes. Et quelques monstres aussi. Rien d’impressionnant, seulement des oiseaux tueurs, des titans, des reptiles nordiques et…

Kira : C’est bon, ferme-là, j’ai compris.

Le sorcier se passa une main sur le visage en soupirant. Il était certes plus frais que la veille, mais pas tout à fait remis tout de même. Lorsqu’il demanda pour quand il devait se trouver au point de rendez-vous, le Traqueur lui répondit que la date était fixée pour dans deux jours. De quoi lui laisser le temps de se requinquer au Refuge et de s’acclimater quelque peu au grand froid qui allait lui ronger les os dans ces terres gelées. L’avantage d’avoir un ‘’ami’’ capable de vous créer des portails, c’est que l’Ange Déchu put retourner aisément à Illusia pour récupérer ses affaires dans un faisceau où ses partenaires de chambrée étaient absents – pour son plus grand soulagement. Il prit tout ce qu’il avait de plus chaud, c’est-à-dire pas grand-chose, et à la traversée de portail suivante il était à l’autre bout du continent.

Enchaîner deux portails en si peu de temps retourna l’estomac et déboussola le jeune Sakuya qui tituba comme un homme ivre à l’arrivée. Le blizzard qui balayait l’intérieur des murailles lui redonna rapidement l’usage de ses sens, le froid neutralisant son haut-le-cœur et son vertige. Un tourbillon de flocons l’enveloppait et menaçait de l’ensevelir s’il ne trouvait pas un abri rapidement. Un bras en visière, l’autre enserrant son macfarlane en laine imperméable. Il put distinguer dans l’horizon rayé par la tempête de neige un bâtiment imposant où se dessinait une grande double-porte. Pourquoi diable Aidan ne l’avait-il pas transporté directement à l’intérieur ? Maudissant le nom du Felys et celui de ses ancêtres, l’Illusien lutta contre les éléments pour parcourir la distance qui le séparait de ladite porte. Sur ce chemin, pourtant court, il fut taclé à plusieurs reprises par des vents violents et crut à chaque fois qu’il allait être enseveli vivant sous la poudreuse. Mais finalement après une ultime gamelle, il s’écrasa contre le portique où il frappa à l’aveugle à plusieurs reprises avant de repérer un interphone qu’il sonna avec plus d’insistance qu’un témoin de Jéhovah (oui, ils sévissent dans ce monde aussi…). Il attendit une minute ou deux qu’on lui réponde, ce qui à -30° Celsius lui parut une éternité. Lorsque l’on déverrouilla l’entrée et qu’il se laissa tomber à l’intérieur, il était congelé. La jeune femme qui l’accueillit et le conduisit jusqu’à ses quartiers lui fit des commentaires quelque peu secs sur sa tenue vestimentaire qui n’était pas adaptée au froid polaire. Sa voix cassante agaçait Kira au point qu’il s’empressa de la faire dégager en se montrant le plus désagréable et discourtois possible, et ce malgré que son hôte soit un vrai canon Nordique. Un peu refaite certes, mais bon, ce n’était pas un Trompeur qui allait critiquer le fait que la triche soit permise.

Kira passa donc deux nuits dans l’établissement où il bénéficia des soins d’infirmiers fort aimables qui lui proposèrent un impressionnant attirail de médicaments pour faire passer tous ses maux : gueule de bois, envie de fumer, dépression… L’Ange Déchu soupçonnait bien que leur générosité était motivée par leur envie de tester leurs dernières avancées pharmaceutiques sur un cobaye humain gratuit et consentant. Mais comme il était vraiment dans le « mal », il s’essaya a à peu près tout ce qu’on lui proposa et n’eut fort heureusement aucun effet secondaire indésirable, pour le peu qu’il put en constater… Les chercheurs exaltés par un patient aussi facile à vivre et résistant à leur torture chimique l’invitèrent durant ces deux jours à leur table. La cuisine était bien meilleure qu’à Illusia, même avec le badge d’Elite, et assez exotique en plus aux yeux du jeune homme puisque proposant de la chair de phoque ou de baleine.

Lorsqu’il partit en motoneige pour le point de rendez-vous où il devait retrouver son partenaire Arénien, Kira était donc frais et dispo comparé à sa sortie d’Illusia. Il portait toujours par-dessus ses épaisseurs de pulls son précieux macfarlane gris à manches longues, dont il avait rabattu la capuche et fermé le col jusqu’au nez. Il avait troqué au Refuge ses gants et bottes d’hiver un peu légers contre d’autres plus adaptés, d’une belle couleur noire. Le seul hic sans sa tenue à son goût était finalement son pantalon, une espèce de treillis militaire blanc qu’il avait dû emprunter forcé de constater que les chino et les jeans n’étaient pas les meilleurs amis contre le froid. Kira trouvait qu’il jurait avec son manteau. Mais bon, probablement que l’Arénien qui le rejoindrait n’en aurait pas grand-chose à faire, vu le manque de goût dont était affligé la plupart de ses brutes sans cervelle. D’ailleurs, le bougre était en retard et le sorcier détestait attendre même si pour sa part il ne voyait aucun inconvénient à être attendu.
La journée était calme comparée à celle de son arrivée. La météo annonçait un grand soleil sur les contrées gelées, les températures avoisinaient les -10° Celsius, ce qui était probablement l’équivalent d’une canicule pour les locaux. Un temps idéal pour une mission de reconnaissance. Rien ne laissait présager qu’une telle perfection couvait en réalité un désastre.

Assis contre le véhicule du Refuge, Kira surveillait l’horizon à travers les lunettes de soleil qui protégeaient ses iris du blanc éclatant du paysage. Il se demandait par quel côté viendrait son équipier. Probablement du même côté que lui, par la zone habitée… En effet, il vit bientôt apparaître un point à l’horizon. Quelqu’un d’autre arrivait tout comme lui en motoneige. Le Trompeur se redressa et observa la silhouette qui s’approchait, penchée en avant sur le guidon. Il avait beau ne pas le distinguer parfaitement sous ses nombreuses couches de vêtements, quelque chose de familier dans sa carrure éveillèrent un mauvais pressentiment chez le sorcier. Il eut une sensation de déjà-vu.
L’autre sembla le reconnaître avant lui et accéléra de façon agressive. Kira se crispa, aussitôt sur ses gardes. Il était plus ou moins certain que le nouveau venu voulait le faucher. Confirmant son attente, l’amulette du Destin à son cou se mit à briller. Il mentalisa rapidement son arsenal : son Shiranui enchanté était accroché à sa ceinture. L’acier n’apprécierait sans doute pas trop le froid. Mis à part cela, il n’avait que deux potions à l’intérieur de sa veste : l’une de tempête et l’autre de soin. Le choix était vite fait : saisissant la grenade en flacon, il la projeta devant la motoneige qui se dirigeait à toute vitesse vers lui. Le souffle balaya le véhicule qui ne se trouvait alors qu’à une quinzaine de mètres de l’Ange noir. Un cataclysme violent mais très local arrachèrent le conducteur de son engin qui se retourna sur la glace. Secoué et détrempé, le fou du volant roula sur plusieurs mètres dans la neige avant de se réceptionner sur ses quatre membres et de se freiner en plantant une dague dans la glace. Il jeta un regard courroucé à Kira qui n’avait pas attendu qu’il se remette de ses émotions pour se jeter sur lui et lui coller un coup de pied violent dans les côtes. Le nouveau venu roula de nouveau sur le flanc sur un mètre avant de se remettre sur pied, plus furieux encore que la seconde d’auparavant. Dans sa roulade, son visage s’était dégagé. Kira, qui avait dégainé son sabre, s’immobilisa dans un geste, stupéfait.

Le partenaire qu’on lui avait collé pour la mission reconnaissance n’était autre que Renji… L’albinos l’assassinait de ses yeux rouges comme le sang. Il était encore plus massif qu’avant, musclé comme un taureau enragé. Ce type ne cessait jamais sa prise de stéroïdes ? En revoyant ce visage blafard pour la première fois après toutes ces années, Kira sentit une cascade d’émotions le traverser. Il revit défiler en quelques secondes tous les combats qu’il avait déjà vécus contre le Vampire, les blessures physiques et morales qu’il avait fait subir à lui ou à ses partenaires. Oh bien sûr, il s’était vengé du mieux qu’il avait pu : il avait réussi à s’attaquer une ou deux fois à sa petite copine blonde et il avait allègrement torturé de son pouvoir ce psychopathe lorsqu’il avait pu. Visiblement, toutes ces années sans se voir n’avaient pas retiré l’envie au Blanc-bec de lui faire la peau, comme avant. En revoyant sa face hargneuse, Kira ressentit une haine difficilement contrôlable l’envahir. Il avait envie de tuer ce type presque autant que celui-ci souhaitait le voir enterré six pieds sous la glace. C’était lui qui avait commencé après tout, en les attaquant lui et Ainsel pour la première fois il y avait des années auparavant. Mais en repensant à Ainsel, l’Ange noir se remémora péniblement le journal que Lynn avait retrouvé dans les entrailles du Palais Maudit. Les derniers mots de la Néphilim l’exhortaient à pardonner au Vampire et à ne pas chercher à l’affronter de nouveau. Elle lui disait que le Vampire avait « beaucoup souffert » par le passé et donc qu’il fallait le comprendre. Kira savait en partie, par l’intermédiaire de l’utilisation de son pouvoir sur le guerrier, que cette souffrance qui l’avait transformé en assassin était en partie liée à la mort de sa sœur. Mais il avait pu voir dans les souvenirs d’Eleanor, qui apparemment avait passé les dernières années en compagnie de l’Hybride, qu’il y avait plus que cela…


Kira (le sabre toujours dégainé) : Renji. Quelle désagréable surprise. Les Enfers ne veulent même pas d’une raclure telle que toi, c'est pour ça que t'es pas claqué après toutes ces années ? Ta venue n’a pas dû causer du déplaisir qu’à moi je suppose. Tu as dû remarquer que ta catin de blonde s’était trouvé un autre albinos à sauter ? Je les ai aperçus à quelque reprises en mission tous les deux. De vrais tourtereaux. (Il se délecta de sentir le Vampire prêt à exploser. Apparemment il avait touché une corde sensible. Pas difficile, en même temps, ce connard n'avait pas beaucoup de points faibles). Rien à voir avec la torture que ça devait être pour elle de se traîner un fou sanguinaire tel que toi. M’enfin. Te connaissant, tu as dû lui faire la peau, à ce sosie qui te faisait de l'ombre sur ta propriété, nan ? (Voyant que le Bersekir allait lui sauter dessus, il étend le bras pour mettre de la distance entre eux, incrédule et menaçant à la fois) On est en mission, pauvre tâche, t’as vraiment envie qu’on s’étripe maintenant ? T’es vraiment aussi con que par le passé. J’ai pas envie de me battre contre toi, même si je souhaite de tout mon être voir un jour les vers et les corbeaux se repaître de ton cadavre. Tu m’écoutes pas, hein ? Je te préviens... Si tu essaies encore de me faire un sale coup comme tout à l’heure, tu as intérêt à pas te louper cette fois-ci, parce que je te promets sinon qu’à mon retour je choppe ta petite pute d’ex-copine ou ton double et je leur raconte que tu te faisait violer par ton père quand t’étais mioche et que tu t'es tapé ta petite soeur comme goûter avant de regarder ta mère se suicider. On verra si tu fais toujours autant le fier après ça. Si tu as pigé, lâche-moi et qu’on en finisse avec cette mission.

L’Amulette du Destin se mit à briller intensément.


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/05/2018    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Renji
Elite d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2006
Messages: 223
Date de naissance du personnage: 23/02/1281
Race: Vampire (hybride Démon)
Arme(s): Deux dagues.
xp: 147 129
Moyenne d'xp: 659,77

MessagePosté le: 08/05/2018    Sujet du message: Vieux ennemis. Répondre en citant

- T'es sérieux là ? Tu veux m'envoyer en mission, ducon ?
- Quoi ? Tu pensais pas que le "service" que je t'ai rendu à l'infirmerie allait être payé par ta petite session ménage ?
- J'ai d'autres choses à foutre que d'aller me peler le cul dans ce trou pourri.
- Malheureusement "ducon", t'as pas le choix.

Et c'est ainsi qu'un Renji tout vénère débarqua dans les Contrées glacées... Arrêt sur image. Mais bon. C'est pas ça qui vous intéresse, bande de petites cnouilles.
Pas besoin de vous faire "Précédemment, dans les Buissonnades...", tout le monde est à jour ; pas de spoilers divulgués, je prends 80% des gains pour les paris... Bref. Renji, dans le froid. Accélérons donc au passage où les choses deviennent croustillantes. Portail, bla bla, neige, bla bla, résumé, bla bla, au loin : Kira (vraiment ? la providence quoi.), descente de la potion de résistance aux intrusions mentale (Boire ou Conduire, il faut choisir. Renji s'en branle, il fait les deux), accélération motoneige, Kira, Potion tempête, on-s'en-branle-royal, bla bl... Kira et son discours (imaginez donc une voix de Chipmunk sous emphet avec un truc dans l'cul...). Minute papillon ; retour en arrière. Pas étonnant que ce connard connaisse l'autre Blanc-Cul ou la vie sexuelle d'autres personnes : la sienne est si minable qu'il a le besoin de s’intéresser à ce qui se passe autour... Mec. Les pornos, ou les putes, ça existe. Il pourrait même tenter de se prostituer ; il a une gueule de gigolo de toute manière. Serrant ses dagues, Renji commençait à s'ébouillanter. Il manqua néanmoins de perdre toute sa retenue lorsque... Comment cet tantouse de première classe est au courant de... ça ? La mâchoire du Vampire se crispa, tout comme le reste de son corps. Était-il tombé sur Hito, lui soutirant ces informations à l'aide de son putain de pouvoir de merde ? À moins qu'il s'agissait de... Nan. C'était impossible... Dans tous les cas, Renji se promis de faire cracher au stupide Magicien qui était l'auteur de cette fuite... Et s'il s'avérait que ce soit la demie-portion douée d'empathie, celle-ci finira dans un minuscule chop suey menu enfant avec ses os en guise de baguettes. Et encore, c'pas sûr qu'on arrive à nourrir quelqu'un avec l'absence de viande sur l'morceau...

Kira. N'empêche, lui aussi était vraiment con. Qu’est-ce qu'il espérait avec ça ? Cette réplique cinglante, la menace de divulguer son secret, chercher à l'énerver d'autant plus... Il espérait que quoi ? Renji range sagement les armes et se rabatte sa queue entre les jambes et lui adresse un regard de chien battu pour lui demander pardon ? Avant de se mettre à japper et de lui lécher la joue comme un bon clébard ? Eh ducon, Renji, c'pas un foutu Lycan ; c'était un Vampire et pas comme ceux d'un stupide roman à l'eau de rose qui faisait frétiller les p'tites culottes roses à l'époque aka il brille pas comme un diamant malgré sa peau blanche... Donc il faisait plutôt parti de ceux qui vous regarde d'un air assassin ou charmeur, au choix, avant de vous faire péter la jugulaire à p'tit coup de canine. Sympa, sexy, vraiment intimiste. Bon, on reparlera pas des petites culottes de Kira ; de leur rencontre dans la boutique de lingerie quelques années plus tôt. Il devait certainement avoir le fétiche de porter des sous-vêtements féminins ; culottes en dentelle ou tanga à ficelle... 
Revenons en à la provocation. L'Albinos se fixa un objectif : arracher la langue de cette vipère de première. Au moins, il ne pourra ni cracher ses secrets, ni ouvrir sa sale gueule. Et en prime, pourquoi pas le donner en pâture aux créatures du coin ? Devait bien y avoir quelques vautours des glaces ou truc du genre... Un p'tit cadavre chaud, livraison spéciale d'Arena. Bref. Bien que l'envie d'envoyer quelques couteaux de lancer à l'égard de l'emplumé le titillait plus que terriblement, il tentait de se contenir. Non pas parce que son envie de lui arracher la tête à coup de botte était en train de bouder dans son caleçon
(J'espère que tu suis mon conseil sur les p'tits cach'tons bleus...) ou parce qu'il se souciait sincèrement de la mission donnée... Juste parce qu'il trouvait que ses couteaux de lancer n'étaient pas assez dramatique. Ben quoi, après des années sans se taper dessus, il faut bien marquer le coup non ? Baissant sa dague, il siffla son agacement entre ses dents et sans quitter cet emplumé des yeux il s'avança vers sa moto-neige. Kira, quelque peu incrédule le suivait du regard d'un air à la fois surpris et douché... Il devait certainement s'attendre à plus de répartie.
Mec, faut savoir ce que tu veux dans la vie avec tes airs de vierge effarouchée : t'envoyer en l'air ou bien refroidir ; tu peux pas avoir les deux...

Pour tout ceux qui sont en train de sentir la "hype" redescendre dans leur caleçon parce que le duel promis n'est pas à la hauteur de votre attente, pas la peine de lire la suite... C'pas intéressant.

Dans certaines et lointaines contrées, y'a le concours de lancer de téléphone, de chaussures, de tronc d'arbre... Dans le Velm, on innove.
Le lancer de moto-neige, ça vous parle ?
Celle-ci s'éleva en même temps qu'un amas de poudreuse en direction de l'Ange Déchu qui surpris, évita sans mal l'épais projectile. Renji profita de la diversion pour se jeter sur son ennemi. D'une glissade, il tenta de lui sectionner l'artère poplitée mais le bougre esquivant vivement les dagues de l'Arenien vu son pantalon gratifié d'une entaille. Un duel de lames commença entre les deux combattants. Avec le froid, l'Albinos redoutait quelque peu que ses armes cassent... Il n'avait rien vu chez l'Alchimiste pour prévenir la casse d'arme causée par le froid. Mais, si le cas advenait, le Guerrier n'hésiterait pas à se servir de ses dents ou tout bonnement de ses poings. De temps à autre, il donnait des coups de pied dans la neige, espérant ainsi aveugler, même momentanément ce pernicieux de première tout en prenant soigneusement soin de ne jamais croiser son regard. Tiens, au passage, pourquoi pas tenter de l’énucléer ? Se débarrasser des yeux et de la langue de cette tanche de première ? Peut-être se servir des branches de ses lunettes de soleil pour lui éclater les globes oculaires. L'épaisseur de leurs vêtements, le froid semblaient entraver les deux combattants. Un peu plus dur de tailler la chair quand celle-ci se retrouve protéger par d'épaisses couches de vêtements. L'endurance également prenait un coup ; l'air glacial s’immisçant dans leurs poumons les brûlait de l'intérieur. Joyeux. Sans compter l'aveuglement conséquent causé par le soleil se réfléchissant sur les surfaces lisses et blanches de ces plaines. Des conditions parfaites pour un duel... Sarcasme. L'Albinos regrettait presque leur duel d’antan, près du Volcan.
Coinçant le sabre de ce sombre bâtard entre ses deux dagues, Renji distribua un coup de pied latéral dans le genou de son adversaire. Déséquilibré, il ne tarda pas à en recevoir un second dans les cotes le forçant donc à s'incliner. Bref, puisque Monsieur avait précédemment décidé de jouer sur les cordes sensibles, pourquoi ne pas rendre la pareille ? Equilibrer la donne ; balancer la balance du Karma ou autre truc spiritualiste à deux balles que l'on trouve chez votre marchand de journaux, hum non, chez le maître zen de la Capitale ? Autant tenter de faire comme cet abrutit d'Ange Déchu : tenter de déconcentrer l'adversaire à coup de palabres pour plus facilement fracasser sa mâchoire avec ses poings ? Après tout, l'un empêchait pas l'autre :


- Et toi ? Tes copines ? Ca se passe ? Elles continuent à crever les unes après les autres ? C'qui la dernière, que j'lui paie mes "respects" ?

Sous son écharpe lui couvrant la bouche, le nez, Renji esquissa un sourire carnassier. Enfin, ça, ça sera après qu'il en ait fini avec le futur cadavre. Il devait s'assurer que cet abruti crève, pour de bon, cette fois.
Les secrets du Vampire avec lui.


HRP : Objet utilisé : Potion de résistance aux intrusions mentales (durée 24h)
_________________

Elite Bersekir.
Revenir en haut
Kira
Elite d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 510
Date de naissance du personnage: 18/09/1282
Race: Ange Dechu
Arme(s): Shiranui de la Confusion
xp: 134 994
Moyenne d'xp: 264,69

MessagePosté le: 10/05/2018    Sujet du message: Vieux ennemis. Répondre en citant

Kira crut halluciner lorsqu’il vit le Vampire soulever à bout de bras la motoneige qui devait peser dans les deux-cent kilogrammes. L’appréciation que le guerrier avait forci n’était donc pas le fruit de son imagination nourrie par les années sans le revoir, mais bel et bien la triste réalité pour l’Ange Déchu qui devait avoir affaire à l’homme le plus fort d’Arena. Enfin, la démonstration de force était certes prodigieuse, mais pour l’efficacité, on repassera. La motoneige vola vers l’emplumé trop mollement pour percuter de plein fouet quelqu’un doté de réflexes normaux. A moins bien sûr d’être pétrifié par l’aura terrifiante de prédateur qui émanait de l’albinos, ce qui aurait été justifié. Mais même impressionné, Kira était toujours maître de lui-même. Il esquiva.

Les échanges de coups qui suivirent ne leur firent pas d’autres grands dégâts que de leur esquinter les vêtements. Ce qui, en temps normal, aurait fortement irrité notre Ange Déchu si sensible à la mode. Mais là, il savait que sa vie était réellement en danger et préférait encore transformer toutes ses chemises de luxe en haillons que de donner la satisfaction à l’Arénien de crever par ses mains. Le coup dans le genou et les côtes firent craquer son articulation et ses os. Le salopard avait une force effarante et aucun coup qu'il portait ne pouvait laisser indifférent ses adversaires. Heureusement le sorcier était assez agile pour en esquiver la plupart. Mais maintenant que son sabre était aux prises des deux lames du guerrier, il ne parvenait plus à la dégager.

Le sorcier ne répondit pas à la provocation insipide de l'albinos au quota de parole si limité. Sans doute pouvait-il même se sentir flatté d’avoir reçu un joli petit paquet de piques en réponse à sa propre tirade lancée plus tôt dans le duel. Le poison qui se déversa des crocs du Vampire firent l’effet de l’huile qu’on projette sur le feu. Kira trouva dans son brasier de haine la volonté de sortir ses ailes. Ses membres empennés s’insinuèrent par les déchirures de son haut et les élargirent avant de s’étendirent comme deux voiles noires dans le désert uniformément blanc. Il y eut bien entendu un éclair de douleur et une projection de gouttelettes de sang autour des deux combattants. Mais l’apparition brutales de ce tourbillon de plumes noires, qui fit projeta cristaux de neige pure et écarlates sur l’albinos, eut l’effet escompté : Renji relâcha légèrement sa prise pour adopter une position plus défensive. Kira en profita pour se dégager, salua son succès par un coup de pied dans l’entrejambe de son adversaire et s’envola avec l’intention de ne plus revenir.

C’était bien entendu sans compter sur l’acharnement du Vampire qui, aussitôt la douleur de son bas-ventre dissipée, emprunta la motoneige du sorcier pour le poursuivre par la voie terrestre. Ce fou lâcha d’une main le guidon, arma une de ses dagues, visa et la lança en direction de l’Ange Déchu. L’acier fit mouche dans un sifflement au niveau de l’omoplate de la cible, qui, l’aile à demi-sanctionnée, perdit considérablement de l’altitude en plus d’un flot de sang. La douleur qui irradiait de son dos était insoutenable et lui vrillait le cerveau, lui rappelant pourquoi la perte de ses ailes causerait sa mort ou sa zombification. Fort de son premier toucher, le Bersekir voulut tenter le tout pour le tout en jetant sa deuxième dague. Mais Kira ne lui tournait plus le dos et dévia le projectile de son sabre, dont l’acier tinta bizarrement lors du choc. Satanées terres gelées.

Malgré la douleur lancinante qui lui donnait presque le tournis, à défaut de pouvoir s’enfuir Kira ne pouvait laisser passer l’opportunité que laissait son ennemi désarmé. Il fonça donc sur lui de toute la vitesse dont il était encore capable, laissant une trainée de sang derrière lui, et transperça son ennemi en plein cœur. Non, ça aurait été trop beau : mais c’est là qu’il avait visé. Renji avait évité en tentant de se jeter hors du véhicule, mais le Shiranui lui transperça tout de même le buste au niveau d’un poumon. Les deux adversaires roulèrent dans la neige. Kira parvint à récupérer la prise sur son arme et le combat reprit de plus belle. Beaucoup plus rapide que sa Némésis, l’Illusien prit l’avantage durant cet affrontement où le Vampire se montra beaucoup plus sur la défensive, essayant d’aveugler l’homme aux cheveux d’ébène et de trouver des parades pour récupérer ses poignards. Une aubaine que l’Ange noir n’était pas prêt à lui offrir. Ils étaient tous les deux en piteux état : l’un, glacé à cause de l’eau contenue dans la fiole de tempête et perforé au poumon ; l’autre, blessé à l’aile, les côtes fêlées et un genou douloureux. Même si leurs blessures étaient équivalentes, le Vampire avait cependant pour lui une résistance à toute épreuve à la douleur et à la fatigue. En tout cas comparé à l’Illusien qui faiblissait à vue d’œil. L’adrénaline de la lutte et l’exultation de constater qu’il avait le dessus permirent au bretteur de tenir jusqu’à infliger suffisamment d’entailles à son adversaire pour observer les effets de l’enchantement de Confusion du Shiranui à leur paroxysme. Malgré tout profitant de la baisse de tension le Vampire réussit à désarmer son opposant d’une clé de bras, mais il lâcha prise presque aussitôt pour vomir.

C’était le moment idéal pour en finir. Mettre hors de combat le guerrier, peut-être même le tuer pourquoi pas. Après tout c’est encore une fois lui qui avait commencé. Ainsel dans l’au-delà pourrait bien comprendre cela, tant est soi peu qu’elle veille sur lui, ce dont il doutait qu’elle ait réellement la possibilité ou l’envie le cas échéant.
Lorsque l’albinos releva ses yeux haineux, injectés de sang, vers son adversaire, celui-ci avec un sourire mesquin rassembla sa concentration pour exécuter son sort…


*Ténèbres*

Ce fut très étrange. Leurs regards s’étaient bien croisés. Kira avait bien sentit les brides de son pouvoir céder et déferler vers l’Arénien. Il était d’ailleurs épuisé comme au contrecoup de son utilisation. Pourtant, il n’avait fait qu’effleurer les portes de l’esprit de sa cible sans les défoncer, comme il l’avait fait à maintes reprises autrefois et comme il le faisait si allègrement ces derniers temps. Dans l’incompréhension la plus totale, Kira tenta une deuxième fois sa chance, ne récoltant rien d’autre au passage qu’un épuisement qui le conduisit au seuil de la perte de connaissance et possiblement de la mort, au vue de la situation et de son état.
Terriblement pâle plus qu’à l’accoutumée, voire avec le teint un peu grisâtre, il entrouvrit les yeux pour lancer un regard interrogateur et acide vers le Vampire.

_________________
Revenir en haut
Renji
Elite d'Arena

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2006
Messages: 223
Date de naissance du personnage: 23/02/1281
Race: Vampire (hybride Démon)
Arme(s): Deux dagues.
xp: 147 129
Moyenne d'xp: 659,77

MessagePosté le: 12/05/2018    Sujet du message: Vieux ennemis. Répondre en citant

Bon, pour tout ceux qui redoutent d'acheter des potions, de peur de se faire enfler, empoisonner etc etc... Renji se portera garant. Après tout, la potion de résistance aux intrusions mentales avait eu l'effet escompté. Il avait résisté au pouvoir perfide de cette tanche ailée (enfin, presque uni-ailée) deux fois, c'pour dire. Pour les effets secondaires, il n'en avait pas, pour l'instant, et croisait bien sûr les doigts pour ne pas se retrouver avec une réaction allergique ou un contre-coup des familles, genre un quatrième bras poussant au milieu de l'estomac, truc du genre. Ah mais, c'vrai... D'un côté, les Bersekirs sont immunisés à toutes saloperies de poison... Les vomissements ? Pas difficile de savoir que cet abruti d'emplumé de première avait fait quelque chose à son stupide sabre... Pour les tordus aux idées très perverses, vous êtes à côté de la plaque. Le magicien à deux balles avait certainement enchanté son arme. Logique déduction si on relis les quelques lignes précédentes : les Bersekirs sont insensibles aux poisons. Les enchantements sont une autre histoire... Magie, bla bla...
Bref, son sortilège avait échoué. Ah-ah ducon. T'as utilisé tes dernières forces pour un coup raté, les boules hein ? Entre rire et vomir, il faut choisir. Kira le regardait, affaibli, interrogateur.
Son cerveau atrophié n'avait toujours pas compris ? À moins que celui-ci, déjà pas très efficace soit en train de patauger dans tout le sang qu'il perdait. Après toutes ces fois à se battre l'un contre l'autre, Renji avait eu l'intelligence (Ouais, ça arrive une fois tous les 10 ans, Chou, pas de bol) de penser à sortir couvert. Enfin protégé. Enfin vous voyez ce qu'il veut dire. Un sourire carnassier se figea alors sur le visage blafard du Vampire. Lorsqu'il commença à rire à cause de l'avant goût de la victoire, quelques gerbes de sang éclatèrent dans sa bouche. Foutu poumon. Boah. Certains vivent bien avec un rein, une moitié de cerveau, un testicule... Il pouvait bien s'en passer quelques minutes le temps de régler son compte à Machin pour ensuite se traîner au Refuge... Tiens, d'ailleurs, comment allait réagir Arena ? « Ouais bonjour, j'ai saboté votre mission car vous m'avez mis avec Mr. Connard. » Boaf. Il verra bien ça sur le retour ; pour l'instant, seule sa haine primait sur son -semblant- de raison. Et puis, avec tous les événements annexes : Gabriel, l'autre Blanc-Cul, leur relation... Il fallait bien qu'il trouve un défouloir. Puis, Arena/Illusia, écoles rivales, élèves qui se piffent pas... Ils pourraient bien lui trouver quelques excuses pour amoindrir sa sentence. Puis, après quelques années en Enfer, ils allaient p'être se montrer clément. Ouais non ; faut pas rêver. Puis il s'en foutait un peu royal, tant que cet emplumé repose six pieds sous terre, là où il était supposé être depuis des années.

Bref. Revenons en aux moutons. À Kira, joyeusement en train de se vider de son sang près un Renji hilare. (Enfin, hilare, c'est un grand mot. Mais, vous connaissez Renji, son faciès, son habilité à rire.) Mais, ne voulant pas laisser le pauvre ange déchu esseulé lors de son passage à trépas (ouais, son aile pissait joyeusement), l'Albinos s'avança avec lenteur vers lui. Dans leurs états respectifs, aucun d'eux ne pouvait sensiblement courir. Jouant tout deux au jeu du chat et de la souris depuis des années, le magicien tenta avec une mollesse apparente de reculer comme pour tenter d'échapper au Prédateur, lui aussi mal en point, mais en bien meilleure état que son ennemi. Savourant les derniers mètres puis centimètres le séparant de son but ultime, Renji serrait les poings, prêt à achever cette raclure à mains nues. Puis, pourquoi pas savourer cet instant en le prolongeant sensiblement ?
L'Albinos lança son crochet. Toujours sous le contre-coup de... appelons ça "sort de l'autre tanche", le poing s'élança un peu trop lentement. L'impression de voir un combat entre deux personnes bourrées, ou salement amochées ouais. Mais bon, se languissant de ce moment depuis trop longtemps Renji trouva en lui des ressources encore non utilisées. D'un bond, si on peut appeler ça ainsi, il se jeta, tel un affamé sur une pauvre victime sur l'illusien. Les deux s’effondrèrent dans la neige déjà souillée. Des râles gutturaux, (sexy les zombies), s'élevèrent dans les airs tandis que telles deux femmes se crêpant le chignon durant une période de soldes pour le dernier sac de Marc Jacobins, ils en étaient aux mains. Bien sûr, l'Albinos à tendance dominante était au dessus de sa victime, tentant de lui faire avaler ses poings, ou son vomi. L'autre, tentait comme il le pouvait et malgré sa faiblesse apparente, de le frapper dans le thorax, cherchant certainement à chasser l'air de ses poumons ou à frapper dans sa plaie. Renji écrasa alors la tête de Kira dans la neige, l'empêchant à la fois de voir et de bouger. Dommage que le sol soit poudreux, autrement il se serait fait un plaisir de fracasser ce crane sur le sol jusqu'à ce que des petits résidus ressemblant à des grumeaux rosâtres ne tachent cette blanche neige. Enfin plus trop blanche maintenant. Mais même aveuglé et dans de terribles souffrances, cet abruti de première n'avait pas encore perdue toute combativité. Bien qu'affaibli, il darda un peu mollement le torse de l'Albinos. Il ne s'attendait pas à ce que cette tanche foute ses doigts dans sa balafre. Grognant de douleur, le guerrier bascula sur le côté, lâchant sa prise sur son ennemi qui, tentait de ramper loin de lui. Une larve.

Le Guerrier agrippa une des jambes de fuyard, le ralentissant. Puis, il porta ensuite sa main a quelque chose de plus imposant : l'aile blessée. Tirant dessus, Kira hurla de douleur s'immobilisant dans la neige. Cette réaction fit apparaître chez Renji, un rictus sadique... Positionné assis, au dessus de son ennemi qui léchait le sol, face dans la neige, Renji laissait entrevoir ses crocs. Il pouvait enfin lui faire péter la jugulaire ; son but ultime depuis des années. Mais, pourquoi ne pas s'éclater un peu avant ? Rendre le moment un peu plus mémorable ? Après tout... On crève qu'une fois. Autant qu'il puisse chérir la mémoire de ce défunt Ange Déchu...
Une nouvelle fois, il tira sur l'aile noire ce qui arracha un hurlement étouffé à sa victime. Ragaillardi par ces cris de souffrance et par le fait de le sentir passer de vie à trépas, il approcha sa gueule près de la fontaine de sang (aka l'aile blessée pour ceux qui suivent pas). Et, d'un coup de crocs, Renji vint déchirer le peu de "matière" qui maintenait encore l'aile en place. Se délectant au passage de la présence de sang, il jeta le résidu duveteux plus loin. Kira, un peu trop mal en point avait vraisemblablement abandonné toute option ou perdu connaissance. La tête de celui-ci reposant lourdement contre la neige et du liquide carmin provenant de sa plaie à présent béante.
Savourant sa prochaine victoire et accessoirement son prochain repas, Renji se saisit alors des cheveux noirs de son adversaire pour le forcer à se redresser. Quand même, un peu de dignité ! Le Vampire a beau être un animal, manger à même le sol, c'est too much. Donc ; on se prépare à faire un petit festin de son ennemi, position, inspiration... Et on croque... dans le vide ?
Furieux, abasourdi et toujours sous l'effet de X, Renji balaya du regard les alentours. Hagard, il réalise avec un train de retard, que Kira se trouve à quelques mètres de lui, une petite crevette brune à ses côtés... Le Vampire voulu lâcher un truc du genre "Mais tu te fous de moi ?!" mais les seuls consonances qui sortirent de sa gueule ensanglantée ressemblait plutôt à un "Bleuarg" dégueulasse... Il se redressa avec une aigreur et faiblesse apparente. Avec son déhanchement de zombie en phase terminale, il commença à s'approcher des deux. C'était sans compter sur la présence d'un troisième magicien de pacotille qui se mit en plein milieu du chemin....

_________________

Elite Bersekir.
Revenir en haut
Eleanor
Elite d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 674
Date de naissance du personnage: 27/06/1207
Race: Malak
xp: 136 474
Moyenne d'xp: 202,48

MessagePosté le: 15/05/2018    Sujet du message: Vieux ennemis. Répondre en citant

Accoudée au bureau de l'infirmerie, les yeux d'Eleanor parcourt distraitement un des nombreux dossiers. Dans son ennui apparent, elle jette un vague regard aux nouveaux acolytes s'adonnant à l'apprentissage de leur magie sur de pauvres cobayes. Oh les cobayes ? Divers blessés arrivant à toute heure. Après tout, il fallait bien que les soigneurs néophytes trouvent un moyen de s’entraîner, supervisés de près ou de loin par des médecins et autres Élites -dont elle-.
Retenant un énième soupir traduisant son ennui des plus profonds, une présence se fait alors sentir dans son dos.
Aidan.
Des banalités sont échangées.

« Tu n'aurais pas vu Kira par hasard ?
- Si, y'a quelques jours. Je l'ai envoyé dans les contrées ! Brrr, il fait vraiment trop froid là bas... Je comprends pas comment les gens puissent avoir envie de vivre là bas, sérieusement et...
- En mission mh ?
- Oui, pourquoi ? Il y a un problème ? Il t'a volé des sous-v...
- Oh non, c'était juste pour savoir... Tu penses qu'il en a pour longtemps ? le coupe-t-elle,
- J'sais pas trop... Ca dépendra de sa collaboration avec l'Arenien, à voir. Peut-être trois quatre jours... Plus, si les deux apprécient le grand froid ! Ah l'Arenien, c'est Renji. Tu le connais, non ? Pas aimable pour deux sous et...
- Renji... Renji ? »

Le Félys ne semble pas comprendre et opine de la tête, portant plus d'intérêt à la jolie sirène blessée, allongée non loin de là. Pensive, Eleanor fronce les sourcils, laissant son cerveau faire rapidement le lien entre ses anciens échanges avec Grinchieur, le Vampire mal aimé, ennemi de tous et la récente intrusion mentale dont elle avait été victime quelques plus tôt. Elle avait pu sentir lors de cela, le trouble envahir Kira... Mais celui-ci s'étant volatilisé avant qu'ils puissent discuter, la Demoiselle s'est vue contrainte de reporter leur discussion...
Très mauvais. Non, elle ne fait pas référence à l'odeur du frais vomi régurgité par un élève s'étant malencontreusement empoisonné avec des champignons, mais plutôt à la situation Kira-Renji...
D'un bond, elle se redresse de sa chaise, surprenant au passage le Chaton qui la regarde à la fois surpris et intrigué. Elle lui attrape le poignet, le retenant dans son élan chevaleresque d'aller secourir la belle Sirène avant de lui ordonner, un beau « Téléporte-nous là bas. Maintenant ! »

D'abord abasourdi il bafouille son incompréhension mais voyant la ferveur dans le regard de Mini-Eleanor, il s'exécute, lançant bien sûr, un dernier regard languissant à la pauvre Sirène esseulée.



*~*~*

Un soleil éclatant sur une plaine immaculée, enneigée. Bien que l'Illusienne apprécie fortement ce décor et n'étant pas trop affecté par les changements de températures, l'heure n'est pas à la contemplation.
Si cela se trouve, son inquiétude est infondée. Les deux Elites se connaissent et malgré les différends qu'ils ont pu avoir dans le passé, ils sont certainement en train de faire preuve de bonne volonté pour le bien de leur mission... ?
Elle ne connaissait pas tant que ça le caractère de l'Illusien, mais elle doute fort que l'Arenien puisse être capable de mettre de vieilles rancœurs de côté.

Aidan, usant de son pouvoir pour les téléporter dans les profondeurs des terres neigeuses finit par se stopper, perplexe et probablement essoufflé. Il est vrai qu'il est capable de téléporter, lui et une autre personne en même temps, mais cela est plus fatiguant. Pourquoi pas un portail ? Eh bien étant donné qu'il est difficile de savoir où les deux élèves sont...
Eleanor, moins accoutumée que lui semble avoir du mal à tenir le rythme et découvre avec un certain temps de latence les flaques rouges sur le sol. Un sentiment haineux lui déchire l'échine tandis qu'elle se retrouve transposée au côté de Kira, blessé.
Elle balaie du regard les environs ; un tapis de plumes noires gît sur le sol, entouré d'une auréole rougeâtre... Renji face à Aidan ne semble pas apprécier les deux invités surprises. Son aura, hostile et meurtrière les entoure. Comme étouffée par la tension dégagée par l'Hybride, la Malak tente de porter son attention sur le semi-conscient...
L'Ange Déchu est pâle, beaucoup trop pâle. Les immenses tâches pourpres ornant le sol l'attestent, il est en train de se vider de son sang. Un point positif dans l'histoire ? Eh bien... Il ne se transformera pas en Ghoule, au moins...
Une main sur la plaie béante et une autre dans le cou de la victime, la Malak le sait bien : elle ne peut pas restaurer l'aile perdue. Et avec une présence hostile prête à les dilapider sous peu, elle ne peut même pas se concentrer pour stopper entièrement le saignement. Le stabiliser d'abord et... Ou...

La situation est si critique que la Demoiselle semble avoir du mal à réfléchir. Est-ce parce que cette scène lui rappelle de mauvais souvenirs ? Ou bien parce que le fait d'avoir enchaîné un portail suivi d'une dizaine de téléportations aléatoires lui vrillent toujours l'estomac et les sens ? Ou encore le fait de voir ce qu'elle a pu considérer comme ami mettre dans un tel état son colocataire-amant d'une soirée... ?
Ou est-ce parce que, à présent, elle a la sensation d'avoir été passée à tabac et amputée d'un membre ?


« Emmène Kira, au Refuge... Maintenant. »

La solution la plus sûre entre autre. Pourquoi pas un Portail ? Eh bien Renji aura rapidement fait de les suivre. Et malgré les bonnes capacités magiques du d'Aidan, il lui est impossible de téléporter deux personnes en plus de lui même. L'état critique de Kira nécessite une réaction et prise en charge rapide.
Le Félys, d'abord hésitant finit par se déplacer magiquement au côté de Kira et d'Eleanor. Il soulève l'Ange Déchu par le bras, lâche un sourire railleur à l'égard du Vampire avant d'adresser quelques mots à la Malak, inquiet. Celle-ci acquiesce vaguement, n'ayant pas totalement écouté, ou compris.
Lorsque les deux disparaissent dans une flopée de flocons translucides, Renji ne peut s'empêcher de lâcher un râle furieux. Tel une bête, il grogne, les cherchant du regard tout en s'agitant frénétiquement. Réalisant alors que sa cible a bel et bien été téléportée dans des lieux plus sûres, il porte alors son attention sur l'unique personne présente en ce lieu désertique et glacial...
Inspirant profondément, la Malak se redresse avec quelques difficultés. L'impression d'être déchirée au niveau des omoplates lui donne envie de vomir. De ses yeux violines, elle fixe l'Hybride, hargneux, qui s'approche dangereusement. Haine, colère, trahison...
Une boule dans l'estomac, elle recule avec lenteur. Tenter de le raisonner ? Probablement impossible. Son envie meurtrière n'est pas redescendue lors de leurs arrivées et il dégage actuellement une certaine colère à son égard. Que s'est-il passé entre leur dernière rencontre et aujourd'hui ? Un rapport avec l'intrusion mentale récente ?

Et ainsi, le jeu du chat et de la souris commence...
Chez les enfants, on peut y trouver quelque chose de mignonnet... Des bambins riant, hurlant. D'accord, on peut y voir également quelque chose de terrifiant, certes... Mais chez les prédateurs, surtout quand ils sont albinos et en soif de sang... Eh bien c'est encore plus terrible !
Eleanor, connaissant bien les capacités et la force du Vampire craint de se voir réduit en charpie. De là à s'éterniser ? Non. Rien de plus lassant qu'un jeu interminable. D'autant plus que Renji continue à réduire les distances, à laisser danser ses poings. Malgré le froid qu'il doit ressentir, ses blessures, la fatigue... Il ne semble pas vouloir abandonner.
L'agressivité est croissante chez lui. Elle l'a toujours été, non ?

La Malak n'a jamais été douée pour danser, surtout avec un partenaire si vindicatif. Fatiguée de ce petit manège décide alors de se planter fermement. La réaction du Guerrier ne se fait pas attendre. Arrivé à sa portée, il la saisit à la gorge, la soulevant sans mal malgré son état déplorable. Suffoquant sous la poigne épaisse du guerrier blanc, elle place ses mains sur l'avant bras de celui-ci. Essayer de lui faire lâcher prise ? Inutile, il est bien trop fort pour elle. L'épaisse couche de vêtements qu'il porte le protège du froid, de...
Renji semble marmonner quelques mots à son égard. Une question ?
Brouillée par l'oxygène quittant allégrement ses poumons et la douleur précédemment assimilée, Eleanor lâche un rictus nerveux. D'un simple geste, il peut effectivement lui briser la nuque, mais il semble attendre autre chose...
L'Hybride, toujours agacé réitère ses murmures, approchant son visage de celui de l'Illusienne. Il montre ses crocs, sa bouche encore fraîchement ensanglantée.

Eleanor lâche cette fois ci un franc sourire, libérant son bras de la manche de son assaillant. Sa main, entourée d'une aura noirâtre ou rougeâtre s'appose indélicatement sur la gueule du Vampire... Puis comme déchargée de la sombre énergie ; retour à la normal pour sa paume et ses cinq doigts.
En revanche, deux corps ne tardent pas à s’effondrer sur le sol. L'un car il ne peut plus supporter la surcharge de douleur, l'autre pour se remettre de l'utilisation de son pouvoir et pour pouvoir reprendre un semblant de souffle...

Rassurée de voir que le Vampire perd finalement connaissance, Eleanor reste au sol, fixant alors le ciel bleu où l'astre aveuglant déchire ses rétines fatiguées. Ses yeux violines clignent plusieurs fois lorsque quelque chose de vaporeux se dessine dans son champ visuel : au dessus, deux silhouettes... Une familière et une avec ce qui semble être une prothèse...

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/09/2018    Sujet du message: Vieux ennemis.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> L'extérieur -> Contrée des neiges éternelles -> Étendues gelées Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.