†La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum †La Malédiction de l'Eternité †
RPG dans une école de combat et de magie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Nouvelle d'Illusia

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> Illusia -> Les couloirs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kira
Elite d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 515
Date de naissance du personnage: 18/09/1282
Race: Ange Dechu
Arme(s): Shiranui de la Confusion
xp: 136 410
Moyenne d'xp: 264,87

MessagePosté le: 08/10/2018    Sujet du message: La Nouvelle d'Illusia Répondre en citant

Kira revenait tout juste de sa dernière mission, Battle Royal. Pour une fois que ce n’était pas une quête où il fallait sauver l’humanité, protéger la veuve et l’orphelin et le vieillard du coin, mais juste une épreuve pour s’amuser, tester ses limites et se taper joyeusement dessus entre Illusiens et Areniens, il avait pris une sacrée branlée de la part de son colocataire et cadet Ladislas. Bon pas que Ladislas, sinon ça aurait été carrément déshonorant, mais c’était lui qui lui avait mis le coup le plus dur à cause duquel il avait dû abandonner, en lui faisant croire que cette fichue potion de tempête était une potion de soin… L’Ange Déchu avait eu la mâchoire disloquée et ses dents avaient pris un sacré choc. Un joli coup, il fallait l'avouer, qui l'aurait fait mourir de rire s'il n'en avait pas été la victime. Il était bien content d’être Elite et de recevoir des soins d’exception dans l’Infirmerie pour qu’on lui rendre presto son joli minois en état.
Sortant de l’Infirmerie, donc, le Trompeur avait fait un tour en chambre, où il n’avait pas vu ses colocataires. Ladislas était peut-être encore en soins ou en train de fêter l’acquisition de son rang d’Officier Trompeur sans son maître, le bougre, et Eleanor semblait absente pour un moment : la plupart de ses effets avaient disparus. Kira tenta de se reposer un peu mais il avait déjà dormi à l’Infirmerie. Il sortit de sa chambre en se demandant ce qu’il pourrait faire pour lutter contre l’ennui.


Traqueur : Voici ta chambre. Je te laisse tranquille à partir d’ici.

Tiens donc ? L’Ange Déchu tourna la tête. Au niveau de la chambre 1, celle d’Erwan, Raphaël et Pilipa aux dernières nouvelles, une petite nouvelle débarquait. Kira avait un naturel curieux (pour ne pas dire fouineur) lorsqu’il s’agissait de la gent féminine, nous le savons tous. Il tendit donc l’oreille pour les derniers échanges. La petite nouvelle avait l’air du genre acerbe. Normal. Rare étaient les arrivants qui trépignaient de joie à l’idée qu’ils appartenaient corps et âme à l’Ecole et allaient sacrifier leur vie pour autrui, au point qu’on leur mette un implant à l’Infirmerie pour les empêcher de se reproduire. Sans parler de l’empêchement de fonder une famille soi-même, ce dont beaucoup se fichaient, la majorité étaient arrachés à leurs familles, amis et pays natal. Chose rare, Kira eut une pensée pour sa mère, alitée et démente dans sa ville. Bah, elle devait être morte… il n’avait jamais eu le courage de se renseigner pour vérifier. La vérité n’est pas toujours bonne à apprendre. Les ignorants sont heureux, comme on dit.
Sans réfléchir vraiment, le jeune homme aux cheveux ébène se trouvait près de la porte n°1, aux côtés de la nouvelle. Celle-ci le dévisagea d’un air méfiant et interrogateur. Elle avait une jolie peau mate, des cheveux courts et rouges qui lui donnaient du caractère, sans compter ce regard incisif d’un bleu très contrasté avec le reste de sa physionomie. Son visage juvénile, avec des traces de rondeurs de l’adolescence, montrait qu’elle n’avait pas encore atteint la vingtaine. Elle n’était pas d’une beauté envoutante, donc certainement pas une Succube, se montrait en plein jour donc ni Vampire pure souche ni Désolace. Pas d’oreilles pointues ou velues… peut-être une Humaine ou une race ailée au repos. Difficile d’en savoir plus. Sa mine renfrognée attisa la sympathie de Kira, qui était lui aussi un bon misanthrope. Il lui dégaina son habituel sourire charmeur, plus par habitude que par réelle intention de la draguer.


Kira : Salut. Tu viens d’arriver, à ce que je devine par ton air ravi. Tu t’appelles ?

Le visage antipathique de la jeune fille se ferma un peu plus, comme une huître. Profitant de ses talents de Trompeur pour l’apaiser un peu et gagner sa confiance, l’Ange Déchu continua sur sa lancée.

Kira : Je suis sot, je ne me présente pas en premier, comme le voudrait la bienséance. Je m’appelle Kira Sakuya, pour te servir. Je suis un de tes voisins et un élève forcené de cette Ecole puisque j’y suis depuis… j’ai perdu le compte des années. Si ça te dit, je peux te faire visiter un peu les environs, que tu t’y sentes moins mal. C’est déjà ça pour un début, non ?

///HRP/// Voilà pour l’intro ;) Tu peux jouer Kira comme tu le souhaites tant que tu respectes son caractère. N’hésite pas à me demander sur Discord aussi si tu veux pour les dialogues ou ses actions, ce sera avec plaisir. A toi de jouer ! Et ne t’embête pas avec des posts longs, on est pas là pour ça. ///HRP///

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/10/2018    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mia Felt
Eleve d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2018
Messages: 4
Date de naissance du personnage: 06/07/1286
Race: Humaine
Arme(s): Arc de chasse
xp: 65 042
Moyenne d'xp: 16 260,50

MessagePosté le: 08/10/2018    Sujet du message: La Nouvelle d'Illusia Répondre en citant

Une fois la clé de la chambre en possession du traqueur celui-ci me fait signe de le suivre et reprend la marche. Je le suis, toujours silencieuse, me ressassant la matinée. Une journée qui commençait comme toutes les autres en apparence, ma chasse matinale, mon passage chez Umel, et le traqueur... je n’ai même pas eu l’occasion de dire au revoir à ma mère. Je n’ose même pas imaginer son état quand on viendra lui annoncer ma mort. Cette pensée me fait lâcher une grimace de dégoût. Combien de temps avant qu’on ne m’envoie me faire tuer par des monstres ?
De toute toute façon je m’échapperais d’ici avant, il me faut déjà une bonne nuit de sommeil, ensuite je passerais au peigne fin l’établissement pour y trouver une sortie. Le seul problème c’est que je ne connais pas l'extérieur, je ne sais pas ou trouver un abri ni même par où aller pour rentrer chez moi. Je tourne la tête vers les fenêtres du couloir, le soleil pointe déjà à l'horizon, la journée est passé tellement vite…
Nous nous arrêtons devant une grande porte blanche, le traqueur l’ouvre et ma nouvelle chambre se révèle. Je m’avance et rentre dans la pièce. Je pose tout d’abord mes affaires contre le premier mur qui me passe sous la main et inspecte la salle. Elle est énorme, elle fait au moins dix fois ma chambre et je ne compte pas la pièce d’à côté qui doit être la salle de bain. J’y trouve quatre lits, une petite bibliothèque, différents autres meubles et... deux espèces de grosse boîte blanche... je verrais ça après. Je me retourne vers l’autre barbu en voyant la clé qu’il me tend:

- Voici ta chambre. Je te laisse tranquille à partir d’ici.


Me laisser tranquille ? En voilà une bonne idée et je ne suis pas contre loin de là, mais je ne peux m'empêcher de lui montrer une fois de plus ma “gratitude” quant à mon transport jusqu’à Illusia et la chance inouïe qu’il m’offre de sauver le monde et tout ce qui va avec. Je lui arrache la clé de la main et la range dans ma poche avant d’ajouter:

- Ça veut dire que je n’aurais plus jamais le malheur de vous revoir du coup ?

L’homme reste de marbre et me répond d’un calme agaçant.

- Tu as des réticences envers moi et Illusia je le conçois. Cependant il va falloir accepter le fait de me revoir, pour les assignations de quête par exemple.

Ça y est maintenant j’en suis sur c’est la pire journée de ma vie. Ce ne sera surement pas la dernière non plus...

- C’est à vous de me donner les missions suicides ? La première est pour quand ? Pour ma part j’ai prévu de rester en vie le plus longtemps possible, donc le plus tard sera le mieux.

Le ton du traqueur se durcit. Il réagit enfin à mes piques.

- Elles viendront quand elles viendront, mais pour le moment surveillez vos paroles. Si vous tombez sur un autre traqueur que moi celui-ci sera peut-être beaucoup moins patient.

Ben voyons, des menaces maintenant. Le barbu quitte enfin la pièce me laissant seule. Enfin, presque seule. En voulant fermer la porte de la chambre je tombe sur autre élève, grand aux cheveux noirs, imberbe, son regard sombre et perçant avec un tatouage couvrant une partie de son visage. Il doit avoir la vingtaine.
Tandis que les couloirs se vident peu à peu, surement à cause du couvre-feu qui approche, celui-ci fait un peu tache, immobile, juste à côté de la chambre, seul. Qu’est-ce qu’il fait là ? Il écoutait ma conversation avec l’autre geôlier de service ? Ou alors il est perdu ?
Avant que je ne l’interroge il esquisse un sourire amical et ouvre la discussion:

- Salut. Tu viens d’arriver, à ce que je devine par ton air ravi. Tu t’appelles ?

Ah, il vient juste me souhaiter la bienvenu. J'étais loin d'imaginer ça en arrivant ici. De ce qu’il dit je ne suis pas la seule à avoir été emmené de force. D’un autre côté ça n’est pas vraiment une surprise.
Avant que je ne réponde à sa question celui-ci reprend soudainement:

- Je suis sot, je ne me présente pas en premier, comme le voudrait la bienséance. Je m’appelle Kira Sakuya, pour te servir. Je suis un de tes voisins et un élève forcené de cette Ecole puisque j’y suis depuis… j’ai perdu le compte des années. Si ça te dit, je peux te faire visiter un peu les environs, que tu t’y sentes moins mal. C’est déjà ça pour un début, non ?


Un peu théâtral comme présentation, mais il n'a pas l’air d’être un mauvais bougre, et au moins maintenant je sais que je ne suis pas non plus la seule à me sentir prisonnière. Mais il y a une chose qui m'inquiète, si ça fait plusieurs années qu’il est là et qu’il se considère forcené pourquoi il est encore là ? Il n'a pas eu l’idée de s’échapper ? Si, surement, mais alors il n'a pas réussi, ou alors il doit avoir une raison de rester.
Je réfléchis trop, on verra ça demain. En attendant, mon interlocuteur me propose une visite de l’école. Je ne dis pas non, la première chose faire pour s’échapper de cet endroit est de le connaître, lui et ses moyens de sortie.

- Mia Felt. Je ne dis pas non pour la visite.


Un peu court pour une première impression, mais bon, parler avec des gens n'a jamais été mon fort, même si je suis plus créative pour leur manquer de respect. De toute façon me faire des amis ici est bien le cadet de mes soucis, et pourquoi je prête attention à ça d’abord ?

_________________
Mia Felt
Revenir en haut
Kira
Elite d'Illusia

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2006
Messages: 515
Date de naissance du personnage: 18/09/1282
Race: Ange Dechu
Arme(s): Shiranui de la Confusion
xp: 136 410
Moyenne d'xp: 264,87

MessagePosté le: 09/10/2018    Sujet du message: La Nouvelle d'Illusia Répondre en citant

Mia Felt. C’était bon signe qu’elle se présente et accepte, Kira sentait que tout son charisme naturel seul n’aurait pas suffi à se faire accepter comme cicérone, elle avait cédé aussi facilement et rapidement grâce à ses talents de Trompeur, mais aussi parce qu'elle était intéressée. Par par lui, par la visite. Ce n’était pas une jeune fille dont on gagnait l’estime ou la sympathie aisément… Tant mieux. D’abord, l’Ange Déchu aimait les défis. Et ensuite, il s’en contrefichait. En premier lieu en proposant son aide, il répondait à une impulsion, un caprice, une volonté passagère qui n’avait pas réellement de sens ni de fondement. Il n’était ni du genre à vouloir se faire des amis, encore moins à faire dans le bénévolat, la charité et l'altruisme. Ce n’était qu’un vague à l’âme ou un ennui passager qui l’avaient poussé à faire cela.

Peu importe. Kira hocha la tête, son ineffable sourire toujours placardé à son visage de play boy. Son expression ne s’était pas modifiée un seul instant malgré ses réflexions. Il tâchait de ne pas se montrer trop amusé par la vue de l'air concentré, très sérieux, de la nouvelle. Son regard fixe demeurait sombre et calculateur, comme si elle fomentait un attentat à l’encontre de ses geôliers. Elles ne se ressemblaient pas du tout physiquement, mais cela lui faisait penser à Lynn. Le genre de filles qui ne goûteraient jamais à son sens de l'humour. Il se demandait d’ailleurs bien ce qu’elle devenait, avec son rouquin belliqueux.
Ils se mirent en route. Au fur et à mesure qu’ils arpentaient l'Ecole, l’Ange Déchu commentait.


Kira : Bon alors… Commençons par là où tu es arrivée. Le Hall d’entrée. Tu y verras toujours empaqueté des troupeaux d’élèves avec des Traqueurs, les mecs encapuchonnés comme celui qui t’a emmené. Ils y ouvrent des portails pour les missions. Je ne sais pas s’il t’a expliqué, mais Illusia et Arena sont souvent requêtées pour accomplir des expéditions en tout genre… régler des conflits armés, aller casser la tronche à un grand dealer de drogue, faire de l’humanitaire, combattre les dégâts de la Malédiction, sauver le chat mutant de la secrétaire du maire de la Capitale… Des conneries de ce genre. Sur ces panneaux (Il indique des grands placards d’affichage le long du hall) tu trouveras des missions vacantes auxquelles tu peux candidater librement, quand tu n’y es pas envoyé de force. Ici, tu es nourrie, blanchie et logée, mais le seul moyen de gagner un salaire pour faire un peu ce que tu veux, c’est d’accomplir des missions. Quoi d’autre ? L’Aile administrative est par là-bas, si t’as de la paperasse à déclarer, comme des morts, des informations essentielles, ou si tu as besoin de te renseigner… enfin il faut être gradé Officier ou Elite en général pour y aller, ils ont eu trop de problèmes avec les nouveaux par le passé (Moue dépitée du côté de Mia). On est passé devant sans s’arrêter, mais entre le Hall et l’Infirmerie, dans ce couloir, il y a l’Infirmerie (La salle, dotée de la meilleure technologie du Velm à l’exclusion du Refuge, laissait échapper des plaintes d’élèves blessés et l’agitation du personnel médical). Une salle que tu seras amenée à visiter régulièrement… Ce qui est plutôt bon signe en fait, ça veut dire que tu seras vivante. A nouveau, les Gradés reçoivent un traitement favorisé. Mais les soins basiques sont quand même meilleurs que partout ailleurs dans le continent. On t'a déjà mis l'implant pour te stériliser ? Non ? Bah ça va pas tarder, un Traqueur t'emmènera dans les prochains jours. Si jamais tu ne passes pas par la case Infirmerie après une mission, ça veut sûrement dire que tu es là-bas. (Il l’emmène à grands pas, amusé, vers le Hall des Morts, qui est plutôt excentré) Ce grand Hall, plein de photographies le long du mur, tu trouveras l'effigie des Illusiens morts en mission uniquement. Si tu permets, on ne traverse pas, y’a des visages que je n’ai pas très envie de revoir. Pas trop secouée ? Allons-nous rafraichir les idées dehors… Pas loin d’ici, il y a un accès vers la cour intérieure d’Illusia. On passera devant la salle d'enseignement, qui dispose d’une très grande bibliothèque, si tu aimes lire…

Ils n’avaient fait que le tour de la moitié des salles principales de l’Ecole, et encore que rapidement, pour autant presque deux heures avaient passé. Le temps passait drôlement vite. C’était parfait, Kira voulait tuer le temps. Cela faisait un long moment qu'il ne s'était pas préoccupé d'un nouvel arrivant, ils mourraient trop vite en général et il ne voulait pas s'embarrasser de ça. La sensation était plutôt rafraîchissante, pour le moment.

Après un court arrêt dans la Salle de cours, où Kira montra en bon guide touristique l’interminable bibliothèque, les mannequins d’entraînement et la salle de conférence où les anciens élèves donnaient régulièrement, bénévolement ou non, des cours sur des thématiques diverses et variées aux moins expérimentés. Ils arrivèrent enfin dehors, où l’automne rafraîchissait l’air mais donnait en compensation de belles couleurs chaudes à la végétation soigneusement entretenue par la kyrielle de jardiniers et paysagistes hors-pairs engagés pour entretenir l’immense domaine d’Illusia. Tandis qu’ils contournaient le potager expérimental, ils se perdirent quelque peu dans une allée de rosiers. Kira n’était pas un grand amateur de la nature, contrairement à d’autres races sylvestres, mais il appréciait quand même prendre l’air de temps à autre, pour apprécier le calme et fumer en paix. Il sortit d’ailleurs une cigarette de son paquet fraîchement entamé et l'alluma. Il essayait de réduire en ce moments, surtout vu les excès et abus vertigineux qu’il faisait par moments en compagnie de Lad, mais celle clope là récompensait sa BA.


Kira, chassant le tabac de ses poumons : Il nous reste quelques trucs encore à voir après mais… Comment tu te sens après cette première partie ? Tu as déjà des questions sur ce qu’on vient de voir ?

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/10/2018    Sujet du message: La Nouvelle d'Illusia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    †La Malédiction de l'Eternité † Index du Forum -> Illusia -> Les couloirs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.